L’HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

La Coupe du Monde Féminine a toujours soulevé une sorte d’incompréhension de la part de la quasi-totalité des gens, qui se demandent le comment d’un rebondissement d’une compétition qui s’est hissée au rang des grands aujourd’hui avec cette Coupe du Monde Féminine en Australie et Nouvelle-Zélande

Si la Coupe du Monde Hommes a pu se frayer son chemin depuis 1930, n’en demeure pas moins que celle des Dames a tenté sa chance irrationnellement depuis 1970 mais ce n’est qu’en 1991 qu’elle a pu s’imposer réellement et pour cause…

Après plusieurs compétitions organisées sans l’aval de la FIFA, et réunissant des équipes internationales dans les années 1970-1980 (dont la première Coppa del Mondo 1970 puis le Mundialito de 1981 à 1988), la FIFA décide lors du déroulement de la Coupe du monde de football de 1986 au Mexique d’étudier la mise en place d’une véritable Coupe du monde féminine de football réunissant donc les meilleures sélections féminines mondiales.

La FIFA organise dans un premier temps en 1988 en Chine un Tournoi international féminin, disputé sous forme amicale, qui permet de tester et valider le projet. La première édition officielle est programmée pour 1991. La périodicité du mondial féminin est normalement fixée à 4 ans, en année impaire suivant immédiatement la tenue du mondial masculin.

C’est que le 16 novembre 1991 à Guangzhou, en Chine, la Norvégienne Tone Haugen donne le coup d’envoi de la première Coupe du monde féminine de football, un geste symbolique qui met fin à vingt ans de lutte pour que la FIFA accepte enfin de se doter d’une Coupe du Monde Féminine.

Les deux premières éditions en 1991 et 1995 réunissent chacune douze équipes qui lors d’un premier tour sont réparties en trois Groupes de quatre, les premières, deuxièmes et les deux meilleures troisièmes se qualifiant pour les quarts de finale. En 1999, le nombre de participants augmente à seize équipes, réparties en quatre Groupes de quatre au premier tour, les deux premiers de chaque poule se qualifiant pour les quarts de finale. Cette formule est reconduite jusqu’en 2011. En 2015 et en 2019 le tournoi réunit 24 équipes, réparties en six Groupes de quatre. En plus des deux premiers de chaque Groupe qualifiés pour le tour suivant, les quatre meilleurs troisièmes sont repêchés afin de compléter le tableau des huitièmes de finale. Un match pour la troisième place est disputé entre les deux équipes écartées de la course au titre en demi-finales.

Pour accéder à la Coupe du Monde, les équipes doivent obtenir leur qualification en disputant des tours préliminaires organisés localement par les fédérations continentales (l’UEFA, l’OFC, l’AFC, la CAF, le CONMEBOL et la CONCACAF). Enfin, le pays organisateur est d’office qualifié pour la phase finale.

Depuis, la compétition a connu plusieurs moments d’évolution

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button