Le coût de la vie étudiante en France explose

Hibapress

Le coût de la vie augmente fortement pour les étudiants en France, en raison tout particulièrement de l’inflation qui fait exploser les dépenses alimentaires, alors que les bourses demeurent insuffisantes, ressort-il d’une enquête du syndicat étudiant Unef, dévoilée ce lundi.

Pour l’année 2023-2024, le coût de la vie étudiante augmente de 6,47%, représentant un budget supplémentaire nécessaire de 594,76 euros pour l’année, soit 49,56 euros de plus par mois, d’après cette enquête relayée par les médias de l’hexagone.

« Jamais, en 19 ans d’enquête de l’Unef, l’évolution du coût de la vie étudiante n’avait atteint de tels sommets », souligne le syndicat, qui réalise cette projection, à partir d’une évaluation de la situation financière de plusieurs profils types d’étudiants.

« Nous arrivons à un stade de précarité étudiante majeure qui s’installe dans le temps et dont l’évolution d’une année sur l’autre est sans cesse plus importante », souligne-t-on.

Le budget des étudiants est alourdi en particulier par les hausses de frais de transports (+5,91% pour les non boursiers, +3,95% pour les boursiers), d’alimentation (+14,3%) et d’électricité (+10,1%).

Le syndicat pointe aussi le manque d’action du gouvernement pour remédier à la situation, considérant la récente réforme des bourses comme « largement insuffisante » pour lutter contre la précarité étudiante.

Si le gouvernement a prévu une revalorisation du montant des bourses étudiantes à hauteur de plus de 500 millions d’euros, l’Unef estime que le montant de ces aides, variant désormais de 145,40 à 633,50 euros par mois, reste « largement insuffisant » pour vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button