FRANC SUCCÈS DE L’INNOVATION UNIVERSELLE DE TECHNOLOGIE DURABLE DU CONTENU NUMÉRIQUE ET TÉLÉVISUEL LORS DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE 2023

HIBAPRESS-RABAT-FIFA

Gianni Infantino : « L’innovation et à la technologie durable sont au cœur de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 »

Production inédite à distance en direct et rediffusion des 64 matches de la compétition

Introduction du « datatainment » pour plus d’informations pendant le match

Dans la lignée de son engagement à améliorer l’expérience des supporters en exploitant la technologie et les innovations techniques dans les domaines de la télévision et du numérique, la FIFA a investi dans des solutions de production à distance en direct et offert au public des analyses techniques poussées, ainsi qu’un aperçu des coulisses de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023™.

« L’innovation et à la technologie durable sont au cœur de nos activités de retransmission de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 », s’est réjoui le Président de la FIFA, Gianni Infantino lors d’une visite au Centre international de diffusion, situé à Sydney.

La FIFA a proposé du contenu numérique et télévisuel innovant lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™

« Il centralise le contenu vidéo de tous les stades de la compétition en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour les 64 matches. La production à distance en direct nous a permis d’atteindre un niveau inégalé en matière de réalisation des rencontres en direct et rediffusion. Cette technologie inédite pour un événement sportif de cette ampleur représente un progrès indéniable par rapport à la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022™. Il s’agit également d’une nouvelle approche technologique plus durable qui a permis de diffuser la Coupe du Monde Féminine de la FIFA dans le monde entier ».

Afin de concilier analyse et divertissement et de proposer le meilleur spectacle qui soit aux supporters, la FIFA a misé sur le concept de « datatainment » (divertissement basé sur les données), qui intègre parfaitement des analyses pointues avec des graphiques en temps réel basés sur les données de suivi optique officielles recueillies dans chaque stade de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Le « datatainment », qui se superpose aux retransmissions en direct, offre aux amateurs de football un spectacle et des analyses inégalés. Bon nombre de détenteurs de droits médias ont exploité cette technologie au cours de la compétition.

« Le football est plus qu’un simple sport, c’est une passion qui unit des millions de fans à travers le monde. Avec nos partenaires, nous modernisons l’expérience supportariale en nous appuyant sur les données et la technologie. Nous combinons statistiques et divertissement et offrons aux amateurs de ballon rond de nouvelles façons de suivre le football sur les réseaux sociaux », a déclaré Romy Gai, directeur de la division Affaires commerciales de la FIFA.

Répondant à la tendance forte associée à la consommation de contenu authentique montrant les coulisses de la compétition, chaque rencontre de la Coupe du Monde Féminine en Australie et en Aotearoa Nouvelle-Zélande a fait la part belle au numérique. Enregistré dans des formats vidéo verticaux et d’un point de vue unique, ce contenu permet aux abonnés des comptes sociaux de la FIFA de vivre l’émotion des joueuses et des supporters sans filtre. Ces vidéos ont également été mises à la disposition des diffuseurs pour leurs réseaux sociaux, offrant ainsi une couverture unique de la compétition à l’échelle mondiale.

« Grâce à la collaboration des sélections participantes, nous avons été en mesure de plonger les supporters plonger au cœur de la compétition. Que ce soit sur le terrain ou dans les vestiaires après le match, les joueuses ont montré leur volonté de contribuer à du contenu unique et riche en émotions en coopération avec nos détenteurs de droits médias. Nous sommes ravis d’avoir donné vie à ces innovations et d’avoir offert aux supporters du monde entier la possibilité de vivre la Coupe du Monde Féminine de la FIFA comme s’ils y étaient », a ajouté M. Gai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button