POUR LA 2 ÉME ANNÉE, VISA ET SOCIÉTÉ GÉNÉRALE MAROC LANCENT « SHE’S NEXT »…COMPÉTITION MONDIALE DE SUBVENTIONS AU MAROC POUR RENFORCER L’AUTONOMIE DES FEMMES ENTREPRENEUSES

HIBAPRESS-RABAT

  • Les femmes chefs d’entreprise marocaines sont invitées à postuler pour une subvention allant jusqu’à 20 000 USD, un programme de formation sur mesure et l’accès aux opportunités de réseautage et de mentorat du She’s Next Club. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 25 septembre 2023.
  • Dans le cadre de cette initiative, une étude de marché a été réalisée et a révélé des résultats significatifs :

o    L’accès aux fonds est un défi pour les PME dirigées par des femmes au Maroc, avec 80% d’entre elles qui ont recours à l’épargne personnelle pour financer leur projet.

o    93% des femmes entrepreneurs ont l’intention de digitaliser leur activité

o    82% des entreprises dirigées par des femmes sont intéressées par des formations sur les modalités de paiemento       La numérisation en vue d’une transition vers une entreprise  » cashless  » représente une grande opportunité pour 71% des femmes entrepreneurs.

Les entreprises dirigées par des femmes au Maroc sont confrontées à des défis en matière de financement, de numérisation et de recherche de conseils, selon une enquête menée auprès des femmes entrepreneurs par Visa, le leader mondial des paiements numériques.

L’enquête fait suite aux efforts déployés par Visa pour renforcer l’autonomie des femmes entrepreneurs au Maroc en lançant son programme mondial de subventions She’s Next, en partenariat avec la Société Générale Maroc et l’accélérateur et centre d’innovation Techno Park.

She’s Next, porté par Visa, est un programme de plaidoyer mondial qui vise à soutenir les petites entreprises détenues par des femmes à travers le financement, la formation et le mentorat. Jusqu’au 25 septembre 2023, les femmes entrepreneurs de toutes les industries et de tous les secteurs au Maroc peuvent postuler à She’s Next pour avoir la chance d’être l’une des trois gagnantes qui recevront une subvention allant jusqu’à 20 000 USD, en plus d’un programme de formation sur mesure et d’un accès aux ressources du She’s Next Club telles qu’une librairie d’ateliers et une communauté d’entrepreneurs.

She’s Next prend tout son sens au Maroc, où les femmes entrepreneurs sont confrontées à la difficulté de trouver un système de soutien et un modèle/mentor pour les aider à développer leur entreprise.

Sami Romdhane, Directeur Général de Visa International au Maroc, a commenté : « Nous sommes fiers d’apporter notre programme mondial ‘She’s Next’ au Maroc, en partenariat Société Générale Maroc. Les femmes entrepreneurs sont confrontées à des défis uniques tels que l’accès limité au capital, le manque de mentorat et les stéréotypes liés au genre, qui font qu’elles sont considérées comme moins capables de gérer des situations de haute pression. L’accès à ces facteurs ainsi qu’à une infrastructure numérique solide est essentiel pour que les femmes entrepreneurs puissent prospérer et développer leurs entreprises. She’s Nextsouligne cette évolution vitale de la numérisation, embrasse le potentiel des femmes entrepreneurs et leur permet de prospérer grâce au soutien et à l’innovation. »

L’enquête menée auprès des femmes chefs d’entreprise au Maroc a révélé des aspects clés de leur parcours entrepreneurial et a permis d’identifier des thèmes susceptibles de favoriser l’autonomisation. Ceux-ci se présentent comme suit :

Un environnement entrepreneurial qui pose des défis

Les femmes au Maroc sont désireuses de créer leur entreprise, citant la création d’emplois (33%) et la réalisation d’un rêve (32%) comme principales motivations. Cependant, ces entrepreneuses déclarent que le financement est un sérieux défi pour la gestion de leur entreprise. L’enquête de Visa révèle que 80% des femmes puisent dans leurs économies personnelles pour financer leur entreprise, pendant que 52% des personnes interrogées ont recours à des prêts bancaires.

Des conseils de la part de leurs collègues entrepreneurs

Les femmes entrepreneurs au Maroc sont avides d’apprendre de leurs pairs, selon l’enquête de Visa. Toutes les personnes interrogées (100%) ont déclaré avoir besoin de conseils, avec beaucoup de femmes entrepreneurs souhaitant une assistance spécifique sur la façon de surmonter les problèmes lors de la gestion de leur entreprise (51%), le développement des ventes en ligne (51%), et la levée de fonds / le financement de leur activité (36%).

L’enquête de Visa a également révélé que les femmes d’affaires sont très intéressées par le développement des ventes en ligne, 82 % d’entre elles souhaitant suivre une formation sur les paiements. Une partie des participantes (32 %) cherchent des conseils sur la manière de former une équipe d’employés et sur les types de paiements acceptés par les clients (30 %), tandis que les sujets les plus courants pour les ateliers sont la création d’une boutique en ligne (27 %), la gestion de crise (25 %) et la préservation de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée (24 %).La digitalisation, une opportunité de croissance

She’s Next s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par Visa pour soutenir la digitalisation des entreprises détenues par des femmes et présente le lancement du premier indice de digitalisation des PME détenues par des femmes établi par Visa. L’indice évalue les entreprises en fonction de cinq indicateurs : présence en ligne, paiements numériques, sécurité des paiements, engagement des clients et fidélisation de la clientèle.

En tant que marché historiquement dominé par l’argent liquide, l’enquête a révélé que 3 femmes entrepreneurs marocaines sur 5 affirment avoir une bonne connaissance du monde digital, avec 93% des répondants ayant des plans pour digitaliser leur entreprise en se focalisant sur le marketing digital, le leadership commercial, l’IA et l’automatisation, la mise en œuvre de logiciels, et les outils d’analyse pour générer des insights et des moyens pour l’engagement et la fidélisation de la clientèle. L’enquête a également révélé que les femmes entrepreneurs souhaitent tirer parti de la digitalisation pour passer à une entreprise sans cash, étant donné que plus de la moitié des personnes interrogées (51%) trouvaient qu’il était difficile d’obtenir un financement pour la digitalisation.

Conscientes du contexte des cybermenaces, 71 % des femmes entrepreneurs utilisent à la fois des modes de paiement en espèces et électroniques, avec des paiements en espèces qui prennent le dessus sur les paiements électroniques dans les plateformes de vente en ligne et hors ligne.

Ahmed El Yacoubi, Président du Directoire de Société Générale Maroc, a déclaré : « Grâce à notre partenariat avec Visa, l’initiative She’s Next est en train de libérer le potentiel des femmes entrepreneurs et aide déjà des femmes compétentes et ambitieuses à atteindre leurs objectifs. Nous sommes très fiers de soutenir She’s Next, qui permet à des femmes talentueuses de faire passer leur entreprise à la vitesse supérieure et de créer de nouvelles opportunitDepuis 2020, Visa a investi environ 3 millions de dollars à travers plus de 250 subventions et coaching pour les femmes chefs de PME par le biais du programme de subvention She’s Next dans le monde entier, y compris aux États-Unis, au Canada, en Inde, en Irlande, en Ukraine, au Kazakhstan, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, en Égypte et au Maroc.

Pour en savoir plus et postuler au Visa She’s Next Grant Program, les candidats doivent soumettre un court formulaire de candidature avec des détails sur leur entreprise et leur présence numérique.

https://ma.visamiddleeast.com/fr_MA/run-your-business/she-is-next-campaign.htmlés au sein de notre communauté ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button