GABON : LE PUTSCHISTE NGUEMA PROMET DES INSTITUTIONS « PLUS DÉMOCRATIQUES »

HIBAPRESS-RABAT

Dans un discours devant les membres du corps diplomatique diffusé à la télévision gabonaise, le général Brice Olegy Nguema, leader du coup d’État militaire au Gabon, a promis de « réorganiser » les institutions dans un sens « plus démocratique » et plus respectueux des « droits de l’homme ».

Nguema a déclaré que la « dissolution des institutions » annoncée mercredi lors du coup d’État « est une affaire temporaire », expliquant que l’objectif est « de les réorganiser pour qu’elles deviennent des outils plus démocratiques et plus conformes aux normes internationales en matière de respect des droits de l’homme, les libertés fondamentales, la démocratie et l’État de droit, mais aussi pour lutter contre la corruption qui « est devenue courante dans notre pays ».

Mais le putschiste n’a pas précisé de délai pour la phase « de transition », dont il prêtera serment demain lundi à Libreville.

Dans un autre discours devant les représentants de la société civile, il a également promis « une (nouvelle) constitution qui réponde aux aspirations du peuple gabonais longtemps (captif) de souffrance » et « une nouvelle loi électorale ».

Mais il se corrigea en disant : « En fonction des circonstances, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Celui qui marche lentement marche en toute sécurité. »

Nguema a déclaré que la junte militaire cherche à « agir rapidement mais sûrement » et à éviter d’organiser des élections qui « répètent les erreurs du passé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button