HCP : Stabilité dans le secteur de la construction au deuxième trimestre

Hibapress

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a récemment publié les résultats de ses enquêtes de conjoncture pour le deuxième trimestre de 2023 (T2-2023) dans le secteur de la construction, révélant une stabilité de l’activité.

Selon les données du HCP, l’activité dans le secteur de la construction a maintenu sa stabilité au T2-2023, principalement grâce à une augmentation de l’activité dans le « Génie civil » et la branche des « Travaux de construction spécialisés ». Parallèlement, la branche de la « construction de bâtiments » a maintenu son niveau d’activité, ce qui a contribué à la stabilité globale du secteur.

Les carnets de commande des entreprises du secteur de la construction sont restés à un niveau normal, et l’emploi dans le secteur a également connu une stabilité. Le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) dans le secteur s’est établi à 69 %, indiquant une utilisation efficace des ressources.

Cependant, il est important de noter que 29 % des entreprises de la construction ont rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières au T2-2023, ce qui pourrait avoir un impact sur la continuité de l’activité à l’avenir. De plus, 41 % des chefs d’entreprise ont jugé leur trésorerie « difficile », soulignant les défis financiers auxquels certaines entreprises sont confrontées.

Les perspectives pour le troisième trimestre de 2023 (T3-2023) sont positives, avec une augmentation prévue de l’activité dans l’ensemble du secteur. Cette croissance est anticipée en raison de la hausse attendue de l’activité dans le « Génie civil », tandis que la branche des « Travaux de construction spécialisés » devrait maintenir son niveau d’activité actuel. Heureusement, cette expansion prévue dans le secteur de la construction sera accompagnée d’une stabilité des effectifs employés, ce qui est une bonne nouvelle pour les travailleurs de ce secteur.

En conclusion, le secteur de la construction au Maroc a connu une période de stabilité au T2-2023, avec des signes positifs pour l’avenir, malgré quelques défis tels que les difficultés d’approvisionnement en matières premières et les problèmes de trésorerie. Les chefs d’entreprise sont optimistes quant à la croissance de l’activité au T3-2023, ce qui suggère une amélioration continue de l’environnement commercial dans ce secteur clé de l’économie marocaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button