Les footballeuses de la Roja refusent de revenir en sélection

Hibapress

La quasi-totalité des footballeuses de la sélection espagnole ont maintenu vendredi leur refus de revenir en sélection, conditionnant leur retour à une refonte en profondeur des instances du football national.

« Les changements qui ont eu lieu ne sont pas suffisants pour que les joueuses se sentent dans un endroit sûr, où on respecte les femmes, où on parie sur le football féminin et où nous pouvons donner le meilleur de nous-mêmes », ont affirmé 21 des 23 championnes du monde dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

« Ce qui nous rend le plus fières est de porter le maillot de notre sélection » mais « nous pensons que c’est le moment de lutter pour montrer que ces pratiques n’ont pas leur place dans notre football et dans notre société » et « que la structure actuelle a besoin de changement », ont-elles ajouté dans ce texte signé au total par 39 joueuses.

« Nous le faisons pour que les générations futures puissent connaître un football beaucoup plus égalitaire et à la hauteur de ce que nous méritons », disent-elles encore.

Les championnes du monde exigent notamment la « restructuration de l’organigramme du football féminin » et « du cabinet de la présidence et du secrétariat général » et « la démission du président » intérimaire de la fédération (RFEF).

Cette annonce intervient alors que la fédération avait convoqué à 16H00 (14H00 GMT) la presse pour la présentation par la nouvelle sélectionneuse Montse Tomé de sa liste de joueuses pour les deux matches de fin septembre en Ligue des nations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button