SÉISME : INTERPELLATION D’UNE BLOGUEUSE. DES CAUSES DANGEREUSES

HIBAPRESS-RABAT

Les services de la Gendarmerie Royale de Qliàa ont répondu à une blogueuse qui affirmait dans un contenu publié sur un réseau social qu’un fort tremblement de terre s’était produit à Ait Melloul et Bouykra, et que les autorités s’employaient à vider les immeubles de leurs habitants.

Le Parquet de Première Instance d’Inezgane a ordonné le placement sous garde théorique de cette femme sous l’autorité de la Gendarmerie Royale de Qliàa, après qu’elle ait publié de fausses nouvelles, comme elle est apparue dans une vidéo sur « Tik Tok » qui montrait une maison inconnue au moment de son effondrement, et elle l’a accompagné d’un commentaire audio dans lequel elle a confirmé que l’effondrement a été provoqué par le tremblement de terre qui se serait produit à Ait Melloul, ce qui a terrifié les habitants.

Le ministère public avait précédemment ordonné l’ouverture d’un total de 13 enquêtes judiciaires sur fond de « fausses nouvelles », promues après le tremblement de terre qui a frappé plusieurs régions de notre pays, dans le cadre de la détermination des responsabilités juridiques contre toute personne soupçonnée d’être impliquée dans la diffusion de fausses nouvelles visant à semer la panique parmi les victimes et le grand public, hommes et femmes, et à organiser des poursuites juridiques à la lumière de ces affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button