LAKJAA LE CONFIRME : »LES AIDES D’URGENCE AU PROFIT DES FAMILLES SINISTRÉES PAR LE SÉISME SERONT DÉCAISSÉES. LA DATE D’EFFET

HIBAPRESS-RABAT-COMMUNIQUE

M.Lekjaa qui présentait un exposé lors d’une réunion conjointe des Commissions des Finances aux deux Chambres du Parlement, consacrée au suivi des mesures et actions gouvernementales visant à faire face aux effets du récent séisme qui a frappé plusieurs provinces du Royaume, le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget Fouzi Lekjaa a affirmé, à Rabat, que les aides d’urgence au profit des familles sinistrées par le séisme d’Al Haouz seront décaissées dès la fin de ce mois de septembre.

Une convention visant l’octroi de ces aides à la population ciblée d’un montant de 30.000 Dirhams sera alloué à chaque famille sur une période de 12 mois, a été ainsi signée entre les départements ministériels concernés et la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG)

Dans ce sens, il a rappelé que le programme de reconstruction et de mise à niveau générale des régions sinistrées par le séisme d’Al Haouz, dont le budget prévisionnel global est estimé à 120 Milliards de Dirhams, et qui a été présenté lors d’une séance de travail présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Palais Royal de Rabat, est structuré autour de quatre composantes principales, à savoir le relogement des personnes sinistrées, la reconstruction des logements et la réhabilitation des infrastructures, le désenclavement et la mise à niveau des territoires, l’accélération de la résorption des déficits sociaux, notamment dans les zones montagneuses affectées par le séisme et l’encouragement de l’activité économique et de l’emploi ainsi que la valorisation des initiatives locales.

Ce programme, a poursuivi M. Lekjaa, repose sur deux piliers fondamentaux, dont le premier concerne la reconstruction des logements et la mise à niveau des infrastructures touchées par le séisme, tandis que le deuxième concerne la mise en place d’un plan ambitieux et intégré pour le développement des régions du Haut Atlas, à travers des projets structurants.

Dans le cadre du premier pilier, le ministre a souligné qu’une enveloppe financière de 22 Milliards de Dirhams (MMDH) sera allouée, dont 8 MMDH seront consacrés aux aides d’urgence aux familles et aux aides financières pour la reconstruction et la mise à niveau des logements totalement ou partiellement endommagés, alors qu’un budget de 14 MMDH servira pour désenclaver les zones sinistrées, réhabiliter les barrages et les stations d’eau endommagées par le séisme ainsi que les Centres de Santé et les établissements d’enseignement, relancer le tissu économique local et préserver le Patrimoine Culturel et les Edifices Religieux.

D’un coût de 98 MMDH, le deuxième pilier concerne le développement des infrastructures et la promotion des activités agricoles et touristiques dans ces provinces, l’appui à l’émergence de centres ruraux intégrés et à la réhabilitation urbaine et des villes anciennes, ainsi que le renforcement de la qualité des services publics, notamment les marchés, les gares routières et les abattoirs.

Au niveau de la gouvernance, M. Lekjaa a fait savoir qu’une agence sera créée pour assurer la mise en œuvre effective de ce programme, notant que cette agence fonctionnera pendant une période définie liée à celle du programme, et dont les principales missions seront le suivi du décaissement des aides financières, l’exécution des projets de reconstruction et de réhabilitation et ceux de développement socio-économique, ainsi que la coordination entre les différents secteurs et acteurs concernés.

Selon les données contenues dans la présentation, faite en présence des présidents des deux Chambres du Parlement, du ministère délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement et des représentants de divers organes politiques représentés au Parlement, le nombre de Communes touchées par le séisme a atteint 163, représentant 68% du nombre total des Communes des zones touchées, tandis que le nombre de villages touchés a atteint 2.930, avec une population de 2,8 millions de personnes.

Le nombre de constructions endommagées a atteint, quant à lui, 59.674, dont 32% ont été complètement détruites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button