LA France EST A LA TRAÎNE SUR LE DOSSIER DU SAHARA MAROCAIN

HIBAPRESS-RABAT

Le magazine français L’Express a déclaré dans un article : « Les choses ont bien commencé entre le Roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron ».

Le même magazine estime que « beaucoup de choses ont contribué à aggraver les relations avant d’ajouter : « Même aujourd’hui, ajoute le magazine français, tout reste à arranger, comme l’ont montré les événements de ces derniers jours ». Rabat « n’a pas accepté » l’offre d’aide humanitaire française après le séisme, et il n’y avait aucun signe de fonte des glaces.

Le même magazine ajoute : « Mais aujourd’hui, la France est à la traîne en matière du Dossier du Sahara », précise L’Express.

Le 10 décembre 2020, un développement notable s’est produit avec l’annonce du président américain Donald Trump selon laquelle les États-Unis reconnaissent la souveraineté du Maroc sur le Sahara. En échange, Rabat s’est engagé à normaliser ses relations avec Israël. En mars 2022, le président espagnol Pedro Sanchez a annoncé à son tour que le Plan Marocain « d’Autonomie » pour la région du Sahara est « la base la plus sérieuse, la plus réaliste et la plus crédible pour résoudre le conflit ».

L’article indiquait que le Maroc considère « Macron comme inféodé à l’Algérie ». Avant d’admettre que l’équation est compliquée. Se ranger du côté de Madrid, même par une déclaration symbolique, c’est se ranger du côté de Rabat, ce qui entraînera inévitablement une détérioration des relations entre Paris et l’Algérie. Alors qu’est-ce la France doit faire ?, se demande le magazine français. Elle affirme qu’une chose est sûre : les Français sont convaincus que les relations franco-marocaines doivent entrer dans une nouvelle ère

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button