RÉACTIONS SUR LE RAPPORT DU PJD : MOHAMED YATIM DÉSAVOUE

HIBAPRESS-RABAT

Mohamed Yatim, ancien ministre et chef du Parti de la Justice et du Développement, a exprimé sa position sur le rapport de son Parti qui traitait du tremblement de terre d’Al Haouz, affirmant dans un message sur Facebook que le rapport « est dispersé et ne me représente pas ».

Yatim a ajouté que le Parti de la Justice et du Développement est un Parti politique et qu’il était censé aborder la question sous un angle fondamentalement politique et social et éviter de soulever des questions controversées et rhétoriques, soulignant que le point « tremblement de terre et transgressions » avait déformé le reste du discours. Les positions, « et il est naturel que cela se retourne contre un certain nombre de personnes. » Les opposants au Parti sont le seul angle de traitement et le point qu’il met en avant.

Yatim a estimé que le rapport « a également échoué du point de vue de lier cela aux péchés et aux transgressions, et personne ne peut le savoir à part ALLAH, à moins qu’il n’y ait quelque chose explicitement déclaré dans le Coran et la Sunna qui indique qu’un déluge, des vents orageux , ou une éclipse était une punition divine, comme indiqué explicitement dans le Coran», ajoutant que « personne ne peut être certain que le sort d’un tremblement de terre, d’une inondation, d’une épidémie, d’une maladie, d’une épidémie ou de ce tremblement de terre spécifique ou c’est une punition d’ALLAH ! Au contraire, dire cela et le suggérer revient à prier ALLAH.

Lors du tremblement de terre d’Al Haouz à Marrakech, des Mosquées, des écoles et des établissements publics dans lesquels des péchés n’avaient pas été commis sont tombés et ont été endommagés. »

Yatim a poursuivi : « Dans les régions montagneuses pauvres qui ont été frappées par le tremblement de terre, les personnes touchées sont plus éloignées du péché et de la corruption morale que dans d’autres régions, et dans toutes les régions, il y a des exceptions. En effet, certaines régions montagneuses et du sud sont des bastions pour mémorisant le Coran, et les gens s’en tiennent pour la plupart au bon sens, à la droiture en général et au contentement. » Avec peu, la générosité et d’autres morales qui trouvent leur origine dans la Religion, comment pouvons-nous être certains ou même supporter que le tremblement de terre dans la région d’Al Haouz et Taroudant existe-t-il un châtiment divin pour les péchés commis ? Ou est-ce possible ?

Yatim a souligné que « tous les membres du Secrétariat général portent la responsabilité… et ce que je sais, c’est que le Secrétariat général dans lequel je travaillais approuve collectivement les communications et les déclarations émises en son nom… et dans la plupart des cas, les communications ou la déclaration fait l’objet d’une prise soulignant que « le dernier rapport semble avoir inclus des paragraphes du discours d’ouverture spontané du Secrétaire général, et il a été nécessaire de le reformuler de manière à dissiper la confusion qui s’y produit, d’autant plus que le mot écrit exprime plus précisément le sens voulu que le mot parlé improvisé… »

L’ancien ministre a souligné qu’il savait « qu’un certain nombre de membres actuels du Secrétariat général n’acceptent pas ce qui était inclus dans la communication, et je sais par des pratiques antérieures que le projet de communication émis par le Secrétariat général circule parmi les membres jusqu’à ce qu’une formule révisée soit trouvée dans laquelle il n’y a pas de place pour le désaccord. » Cela est sujet à interprétation, mais pour l’un des dirigeants historiques du Parti, la démission signifie le sentiment que la direction du Parti a atteint un point qui appelle « Je tire la sonnette d’alarme. Malgré cela, je suis contre l’idée d’une démission. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button