ENFIN ! LE MAROC ET L’ALGÉRIE VIENNENT DE S’UNIR

HIBAPRESS-RABAT

Un rapport révèle que la tendance du Maroc à établir la langue anglaise au détriment du français a été alimentée par un ensemble de transformations dont le monde est témoin, notamment au niveau de la communication.

Le même rapport indique que le Maroc et l’Algérie, dont les relations traversent une période de refroidissement, adoptent à leur tour la même proposition au détriment de la langue française, en œuvrant à élargir l’usage de la langue anglaise dans les écoles comme outil stratégique, option selon ce qu’affirment des rapports internationaux, dont les plus importants sont français. D’autres sources estiment que la décision algérienne était due à des désaccords et à des tensions avec Paris, car les relations bilatérales ont connu de nombreuses tensions ces dernières années, et il en va de même entre le Maroc et la France.

Selon les mêmes sources, ces derniers jours ont coïncidé avec l’annonce par l’Algérie de la décision d’étendre l’enseignement de la langue anglaise dans les écoles primaires, le ministre Marocain de l’Industrie Riad Mezzour, refusant de parler français lors du débat africain pour réduire les risques sanitaires qui s’est tenue dans la ville de Marrakech du 27 au 29 septembre derniers.

Les rapports indiquent que « le refus du ministre Marocain de s’exprimer en français, préférant s’exprimer en arabe, en espagnol ou en anglais, est une indication claire qu’il existe une décision nationale au plus haut niveau visant à vaincre la langue française, qui depuis de nombreuses décennies était la deuxième langue la plus utilisée au Maroc après l’arabe. » comme en algérie d’ailleurs mais ou le français serait même la première langue parlée et qu’aujourd’hui, on cherche à la remplacer  par d’autres langues, notamment l’anglais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button