EN DIRECT DU STADE MUNICIPAL DE KÉNITRA

BABA-HIBAPRESS-RABAT

*LE GUERRIER

S’il y a quelqu’un qui doit avoir les honneurs pour son travail inlassable qu’il déploie au sein d’une des Commissions de l’AS FAR, c’est probablement le commandant Ayoub qui dirige avec minutie, exemplarité et professionnalité le Direction de la Sécurité ou il s’emploie au four et au moulin, ne laissant rien au hasard et qui jouit notamment de la sympathie de tout le monde : public des FAR, des Associations adhérentes à l’AS FAR, visiteurs et autres journalistes qui lui vouent leur respect

Le commandant Ayoub reste une véritable référence en matière dans l’exercice de ses fonctions, sachant qu’il était passé par des moments difficile en matière de santé mais qui est actuellement en bonne forme ce qui dénote sa bonne et rude volonté qui lui offre une notoriété solide qui l’a toujours animé

On ne peut que vivement saluer la détermination d’Ayoub, l’infatigable Ayoub et l’éternel dévoué Ayoub

*L’ATTAQUANT DES FAR DIAKITE EN REFORT

Diakité, l’attaquant de point des FAR, a voulu qu’il ne soit point seul au stade municipal de Kénitra et a voulu partager la joie de la victoire de son équipe avec sa famille qui s’est déplacée pour assister notamment à la belle prestation de leur membre et vivre des moments palpitants en spectateurs privilégiés

*TRAVAUX

Le stade municipal de Kénitra est au point mort et les travaux qui doivent concerner les gradins du milieux ainsi que la destruction de la tribune officielle et son renouvellement eu égard au plan fixé pour cette option n’ont jamais étaient achevés, ce qui lui donne une image « préhistorique » au vu que ses installations sont vraiment à désirer

En effet, le stade municipal est aujourd’hui dans un état lamentable qui ne présage rien de bon et qui semble ne jamais porter l’interet de quiconque alors que le Maroc se prépare copieusement à organiser la CAN 2025 et la Coupe du Monde 2030

L’état actuel du stade n’est pas encourageante et il faudra bien que l’Etat lui-même puisse entrer en lice sur ce sujet si préoccupant à plus d’un titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button