Tamek : « La nature complexe du phénomène de surpopulation carcérale nécessite des solutions pratiques »

Hibapress

La nature complexe du phénomène de la surpopulation des établissements pénitentiaires nécessite l’adoption de solutions pratiques dans le cadre d’un plan intégré englobant les volets législatif, judiciaire et administratif, a affirmé mardi le délégué général à l’Administration pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), Mohamed Salah Tamek.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button