LE BURKINA FASO SALUE LA PROPOSITION DE SM LE ROI MOHAMMED VI DE PERMETTRE AUX ÉTATS DU SAHEL D’ACCÉDER A L’OCÉAN ATLANTIQUE

HIBAPRESS-RABAT

Le vice-président du Conseil législatif de transition au Burkina Faso Daouda Diallo a salué, avant-hier mardi à Rabat, la proposition de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, incluse dans le Discours Royal à l’occasion du 48ème anniversaire de la Marche Verte, concernant le lancement d’une initiative au niveau international, visant à permettre aux états du Sahel d’accéder à l’océan Atlantique.

Diallo a indiqué dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger M. Nasser Bourita, que « le Discours Royal a mis en évidence l’intérêt que Sa Majesté le Roi attache aux préoccupations des pays enclavés.»

Le responsable burkinabé a ajouté : « Sa Majesté le Roi a décidé de nous aider et cette décision arrive à point nommé », soulignant que son pays est confronté à des difficultés et a besoin de débouchés pour pouvoir exporter ses produits et donner une impulsion à son développement.

Le responsable burkinabé a profité de cette occasion pour saluer les relations distinguées entre le Maroc et le Burkina Faso, exprimant son admiration pour les progrès rapides enregistrés par le Royaume, sous la Direction Eclairée de Sa Majesté le Roi.

Il a également salué les efforts déployés par le Royaume pour aider le Burkina Faso à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté, notant que « le Maroc nous a apporté son aide en nous soutenant et en nous accompagnant dans nos relations avec les pays étrangers en matière de coopération ».

Diallo a également salué l’approche « souveraine et responsable » adoptée par le Royaume dans la gestion des répercussions du séisme d’Al Haouz, soulignant que cette approche constitue un exemple pour l’Afrique et le monde entier.

Le responsable burkinabé a également exprimé sa profonde sympathie au lendemain de ce séisme, réitérant la solidarité de son pays avec le Royaume au lendemain de cette triste épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button