LE polisario SOLLICITE L’AIDE DE LA GENDARMERIE ALGÉRIENNE APRÈS AVOIR ÉCHOUÉ A CONTENIR UN GRAVE CHAOS SÉCURITAIRE DANS LES CAMPS

HIBAPRESS-RABAT

Il semble que le conflit tribal qui a éclaté récemment dans les camps de Tindouf et s’est transformé en un affrontement sanglant entre les tribus Askarna et Al Faqra a soustrait le contrôle des milices séparatistes du polisario, qui se sont précipitées pour demander l’aide de la gendarmerie algérienne pour tenter de contenir la situation.

Le conflit tribal en cours entre les tribus Askarna et Al Faqra a été marqué par le port d’armes des deux parties et un défilé devant le camp du 27 février, qui a mobilisé la direction du polisario, qui vit sous le poids des revers, cette dernière ayant demandé l’aide de son hôte, l’Algérie.

Des sources algériennes ont indiqué que l’armée algérienne est intervenue dans les camps de Tindouf en envoyant une force de gendarmerie algérienne pour empêcher un affrontement à balles réelles, face à l’incapacité du polisario à contenir la situation qui a évolué vers un affrontement armé, un soulèvement similaire à celui qui s’est produit à la fin des années 1980 et a frappé les dirigeants de Rabouni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button