AU MOMENT OU LES ENSEIGNANTS FONT GRÈVE, LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION VEUT EMBAUCHER 20 000 PROFESSEURS ET PERSONNEL SPÉCIALISÉ

HIBAPRESS-RABAT

Le ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Primaire et des Sports a annoncé l’organisation de concours pour accéder aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation pour l’emploi au deuxième niveau du cadre des enseignants du primaire, des enseignants du secondaire, des spécialistes de l’économie et de l’administration, des spécialistes de l’éducation , et travailleurs sociaux, le samedi 16 décembre prochain.

Le ministère a expliqué que le nombre de places allouées pour ces candidats s’élève au total à 20.000 places, dont 18.000 pour le personnel enseignant, et 2.000 pour le personnel spécialisé, réparties selon les douze Régions du Royaume.

Le candidat doit réussir les épreuves écrites et approuver la demande de nomination électronique du candidat à travers le portail électronique de ces concours http://tawdif.men.gov.ma. Le candidat identifie, à travers ce portail, l’Académie Régionale d’Education et de Formation qu’il souhaite postuler. Il sera mis en œuvre s’il obtient un certificat de qualification pédagogique du personnel enseignant et un certificat de formation en accompagnement administratif, pédagogique et social du personnel spécialisé, délivrés par les Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation qui sont inscrits après avoir réussi ces concours.

Ces concours sont ouverts aux candidats hommes et femmes qui remplissent un ensemble de conditions qui sont : « qu’ils doivent avoir la nationalité marocaine », « qu’ils doivent jouir des droits civils nationaux, qu’aucune décision de justice n’a été rendue à leur encontre sous peine d’une peine de privation de liberté » et « qu’ils doivent remplir la condition ». « La capacité physique d’accomplir les tâches qui leur sont assignées », « qu’ils ne doivent pas être inscrits au registre disciplinaire central », « qu’ils ne doivent pas avoir de relation de travail avec tout autre employeur », « qu’ils ne doivent pas être âgés de plus de 30 ans à la date du jumelage » et « qu’ils doivent être titulaires de certificats nationaux ou leur équivalent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button