Copernicus : 2023 sera l’année « la plus chaude jamais enregistrée dans l’histoire »

Hibapress

Le record de l’année la plus chaude depuis le début des relevés va être battu en 2023, a indiqué, mercredi, « Copernicus », le programme de l’Union européenne qui collecte des données sur l’état de la planète.

« 2023 est l’année la plus chaude jamais enregistrée dans l’histoire », a déclaré dans un communiqué Samantha Burgess, cheffe adjointe du service changement climatique (C3S) de Copernicus.

Copernicus tire cette conclusion avant même la fin de l’année, après avoir constaté les « températures extraordinaires de novembre », qui a connu « deux jours où il a fait 2°C de plus que lors de la période préindustrielle » (entre 1850 et 1900) », souvent prise comme référence, explique Mme Burgess.

« L’année 2023 a connu six mois de températures records, et deux records de saison », explique-t-elle.

Pendant l’année, il a fait en moyenne 1,46°C de plus qu’entre 1850 et 1900. L’année 2023 a été plus chaude de 0,13°C que l’année 2016, qui détenait le record de chaleur.

« Tant que les concentrations de gaz à effet de serre continueront d’augmenter, il ne faut pas s’attendre à des résultats différents de ceux observés cette année. La température continuera d’augmenter, de même que les effets des vagues de chaleur et des sécheresses », a averti Carlo Buontempo, directeur du C3S, cité dans le communiqué.

Copernicus est une composante du programme spatial, spécialisée dans l’observation de la Terre. Il recueille ses données par satellite et « in situ », depuis des navires, des avions et des stations météorologiques situées un peu partout sur le globe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button