Haut magistrats de la Cour de justice de l’UE : l’interdiction de la Super Ligue contraire au droit. La FIFA et l’UEFA ne pouvaient pas s’opposer à la création d’un nouveau championnat

HIBAPRESS-RABAT-CJ

Les Haut magistrats de la Cour de justice de Luxembourg ont rendu leur décision avant-hier jeudi.

Un camouflet pour la FIFA et l’UEFA. La plus haute juridiction de l’UE a statué avant-hier  jeudi que les deux organisations du football international ne pouvaient pas s’opposer à la création d’un nouveau championnat, la Super Ligue. En l’espèce, en soumettant tout nouveau projet de football interclubs à leur approbation préalable, et en interdisant aux joeurs d’y participer, la FIFA et l’UEFA ont agi illégalement.

Les Hauts magistrats de Luxembourg ont considéré qu’il n’existait pas de cadre ni de règles de la FIFA et de l’UEFA garantissant qu’elles sont transparentes, objectives, non discriminatoires et proportionnées.

De même, les règles donnant à la FIFA et à l’UEFA un contrôle exclusif sur l’exploitation commerciale des droits liés à ces concurrences sont de nature à restreindre la concurrence, compte tenu de leur importance pour les médias, les consommateurs et téléspectateurs dans l’Union européenne, souligne la Cour de Justice de l’UE.

Les deux organisations ont donc agi contrairement au droit européen de la concurrence en bloquant les projets séparatistes de la Super League.

La juridiction précise cependant que le projet de Super Ligue, mené par plusieurs clubs parmi les plus riches, « ne doit pas pour autant être nécessairement autorisé », soulignant qu’elle se prononce de façon générale sur les règles de la FIFA et de l’UEFA et pas sur ce projet spécifique.

A l’origine de cette affaire, un groupe de 12 clubs de football européens, agissant par l’intermédiaire de la société espagnole European Superleague Company, souhaitait monter un nouveau projet de compétition de football, la Super Ligue.

La FIFA et l’UEFA se sont opposées au projet, menaçant d’imposer des sanctions aux clubs et aux joueurs qui décideraient de le faire.

La ligue espagnole de football, LaLiga, a rapidement réagi jeudi en rappelant son opposition au projet de Super Ligue, dissidente de la Ligue des champions, après l’intervention de la Cour de justice de l’Union européenne.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous réitérons que la Super Ligue est un modèle égoïste et élitiste. Tout ce qui n’est pas totalement ouvert, avec un accès direct seulement à travers les championnats nationaux, saison par saison, est un format fermé », a réagi l’organisation sur le réseau X.

Les 12 clubs concernés sont : en Espagne, le Club Atlético de Madrid, le Fútbol Club Barcelona et le Real Madrid Club de Fútbol. En Italie, Associazione Calcio Milan, Football Club Internazionale Milano et Juventus Football Club  et au Royaume-Uni, Arsenal Football Club, Chelsea Football Club, le club de football de Liverpool, le club de football de Manchester City, le club de football de Manchester United et le club de football de Tottenham Hotspur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button