Baraka tire la sonnette d’alarme : « La situation de l’eau est très dangereuse… et les réserves des barrages ne dépassent pas 23,5 %. »

HIBAPRESS-RABAT

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau Nizar Baraka a tiré la sonnette d’alarme concernant la situation de l’eau dans notre pays.

Le ministre a déclaré, en réponse aux questions des journalistes lors du symposium qui a suivi les travaux du conseil de gouvernement tenu jeudi : « Aujourd’hui, nous sommes entrés dans une phase délicate, car nous souffrons de 5 années consécutives de sécheresse », soulignant que les trois premiers mois ont montré que nous nous dirigeons, « à Dieu ne plaise », vers une année sèche.

Le ministre a qualifié la situation de l’eau de « très dangereuse », soulignant que les précipitations ont atteint en moyenne 21 millimètres au cours des 3 derniers mois, ce qui indique une baisse de 67% par rapport à une année normale, et que les températures ont dépassé la moyenne annuelle de 30 degrés. , ce qui se reflète dans le processus de fonctionnement, évaporation et position du barrage.

Le ministre a ajouté que le taux de remplissage des barrages ne dépasse pas 23,5%, alors que l’année dernière il a atteint 31%.

Le responsable gouvernemental a ajouté : « Il y a des craintes pour l’avenir, surtout dans un certain nombre de régions », avant de conclure en disant : « Nous avons beaucoup d’espoir en Dieu Tout-Puissant, mais nous travaillons dans le cadre de la franchise, du langage de vérité et proactivité. C’est pourquoi le gouvernement a pris, selon les Directives Royales, un certain nombre de mesures pour éviter de nuire à la population « des zones de pénurie d’eau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button