L’ALGÉRIE MENACE DE RÉDUIRE SES RELATIONS DIPLOMATIQUES AVEC LE MAROC.

Après que le Maroc ait exposé les plans de l’Algérie pour déstabiliser le Royaume et exposer la question du soutien du Hezbollah au front polisario, en coordination avec les responsables iraniens à Alger, ce dernier intensifie sa guerre contre le Royaume avec l’intention de réduire ses relations diplomatiques avec le Maroc.

L’agence Anatolie a révélé, que l’Algérie envisage de réduire sa représentation diplomatique avec le Maroc, en réponse aux récentes accusations du Maroc et aux déclarations du ministre des Affaires Etrangères Nasser Bourita.

Une source anonyme a déclaré à l’agence de presse Anatolie, que le ministère algérien des Affaires Etrangères avait adressé plusieurs recommandations au président Abdelaziz Bouteflika concernant la crise avec le Maroc.

La source a ajouté, que les recommandations incluent l’arrêt de la coordination de la sécurité avec le Maroc dans le cadre des organisations internationales de sécurité, le groupe 5+5 le plus important, qui comprend les pays européens et maghrébins de la Méditerranée occidentale.

Le ministre des Affaires Etrangères Abdelkader Messahel, envisage également de faire une tournée arabe et occidentale, pour discréditer les déclarations de Rabat sur la présence d’experts libanais du Hezbollah, dans les camps de réfugiés à Tindouf en Algérie.

L’Algérie a convoqué mercredi soir, l’ambassadeur du Maroc pour protester contre le ministre marocain des Affaires Etrangères  Nasser Bourita, après la cessation annoncée des relations diplomatiques entre le Maroc et Téhéran, en soulignant que les autorités algériennes ne coopèrent pas avec le Hezbollah, bien qu’il refuse de le considérer comme un groupe terroriste, au motif qu’il est un mouvement de résistance et lui reconnaît aussi le droit de résister à l’occupation.

Rabat a des informations selon lesquelles des diplomates de l’ambassade iranienne en Algérie, ont facilité la réunion des dirigeants du Hezbollah avec les dirigeants du polisario, a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita.

Le Maroc a décidé récemment de rompre ses liens avec Téhéran, en raison de son soutien au front séparatiste du polisario.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button