CAN Côte-d’Ivoire: Yassine Bounou : « Ma seule exigence est de livrer la meilleure version de moi-même »

HIBAPRESS-RABAT

Et si cette année était la bonne pour Yassine Bounou ? Quelques semaines après avoir remporté le prix du meilleur gardien aux Caf Awards, l’international marocain figure parmi les trois finalistes pour le trophée The Best – Gardien de but de la FIFA.

Si le prix du joueur le plus disponible existait, on l’aurait sûrement déjà attribué à Yassine Bounou.

Après un périple de quatre heures de vol entre Rabat et Abidjan puis deux heures de vol supplémentaires entre la capitale économique ivoirienne et la ville balnéaire de San Pedro, où se joueront les premiers matchs du Maroc lors de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2023 (13 janvier – 11 février), le gardien marocain a accordé un entretien à la FIFA : « Chose promise,chose due, je suis un homme qui n’a qu’une parole », nous at-il lancé avec un large et ce sourire malgré la fatigue de ce long voyage.

Nommé pour la deuxième année consécutive dans la catégorie The Best – Gardien de but de la FIFA, le Marocain a scintillé sur la scène européenne en remportant la Ligue Europa et en disputant la Supercoupe de l’UEFA avec le FC Séville avant de rejoindre Al Hilal FC en Arabie saoudite : « J’ai toujours la même soif de titres avec mon club ou ma sélection. Je suis et je resterai garant de cette culture de la performance et du résultat que mes éducateurs m’ont inculquée. »

Après avoir conquis l’Europe en 2023 avec son ancien club, le demi-finaliste de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ espère briller lors de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF avec le Maroc. Dès le 17 janvier, date de leur entrée en lice dans la compétition face à la Tanzanie, les Lions de l’Atlas partiront à la conquête de ce titre qui ne cesse de leur échapper depuis 1974.

FIFA : Yassine, pour la deuxième année consécutive, vous êtes nommé dans la catégorie The Best – Gardien de but de la FIFA. Que ressentez-vous ?

*C’est toujours un honneur d’être nommé dans cette catégorie, de me retrouver parmi les meilleurs. C’est une fierté pour mon humble personne de représenter le Maroc, une sélection qui ne cesse de montrer son expertise et son excellence aux yeux du monde entier. Avec cette place de demi-finaliste acquise lors du dernier Mondial, nous avons prouvé que les équipes africaines et arabes pouvaient rivaliser avec les meilleures équipes du monde. Nous avons ouvert les portes à toutes les équipes pour qu’elles puissent montrer leur valeur lors des prochaines Coupes du Monde. Ma nomination aux The Best FIFA Football Awards, je la dois aussi à mes coéquipiers car je côtoie les meilleurs et ça me pousse à progresser.

FIFA: Le Belge Thibaut Courtois et le Brésilien Ederson sont également en pouvoir pour ce prix. Qu’avez-vous à dire sur chacun ?

*Sont-ils encore à présenter ? Ils sont ce qui se fait de meilleur dans le circuit. Ce sont des super gardiens qui ont réalisé d’excellentes performances ces dernières saisons. Pour moi, c’est un plaisir d’être nommé à leurs côtés.

FIFA :Qu’est-ce que cette nomination représente pour vous ?

*C’est une motivation supplémentaire. Je me dis d’une certaine façon que j’ai un debout à défendre. Cela me pousse à donner le meilleur de moi-même à chaque fois que je suis sur le terrain et à travailler plus.

Selon vous, quelles sont les qualités qu’un gardien doit posséder pour être sacré The Best ?

Le haut niveau ne ment pas. Quand vous êtes dans cette catégorie, c’est parce que vous êtes apte physiquement, techniquement et tactiquement. La différence se situe maintenant dans la régularité et la concentration. Sans ces deux éléments, il est difficile de sortir du lot.

FIFA : En tant que gardien de but, quel est le meilleur joueur auquel vous aurez été confronté ?

*J’ai joué contre la plupart des plus grands joueurs de notre ère. De Cristiano Ronaldo à Kylian Mbappé en passant par Lionel Messi et Erling Haaland, je les ai tous connus. (Il réfléchit). Il est vraiment difficile pour moi de vous donner un nom. Ce sont des joueurs d’exception qui nous ont fait rêver, dont les performances auront du mal à être égalées.

FIFA :Dans quelques jours, plus exactement le 17 janvier, le Maroc va affronter la Tanzanie pour le compte de la première journée de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF. Dans quel état d’esprit êtes-vous avant votre entrée en poux dans cette compétition ?

*C’est un défi qui nous tient à cœur. Notre génération mérite une reconnaissance en Afrique. Sur les dernières Coupes d’Afrique des Nations, nous n’avons pas réussi à passer le palier des quarts de finale. Pour cette édition, les ambitions sont plus grandes. Nous avons cette responsabilité de donner le maximum.

FIFA : La CAN va être votre première compétition internationale depuis la demi-finale en Coupe du Monde. Pour beaucoup d’observateurs, le Maroc est le grand favori de ce tournoi. Est-ce une pression en plus pour vous ?

*On leur a donné de bonnes raisons de penser à cela. Effectivement, avec notre parcours en Coupe du Monde, on se doit de réaliser quelque chose de merveilleux à la CAN. Ce sont deux compétitions aussi prestigieuses l’une que l’autre. Personnellement, ma seule exigence est de livrer la meilleure version de moi-même. En tant que cadre, je dois d’être un exemple à suivre sur le terrain et transmettre toute mon énergie à l’équipe. Donner le tout pour le tout, être présent et performant au bon moment, c’est la seule pression exigée par le groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button