Menottés et les yeux bandés, les corps de 30 Palestiniens ont été retrouvés dans une école

HIBAPRESS-RABAT

Le Club des prisonniers palestiniens a confirmé l’escalade des exécutions sur le terrain et des disparitions forcées de détenus, à la lumière de la poursuite de la guerre dans la bande de Gaza pour le 117e jour consécutif.

Le Club des prisonniers a déclaré hier mercredi dans un communiqué que les corps de 30 personnes avaient été retrouvés à l’intérieur d’une école assiégée par l’armée israélienne à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, menottés et les yeux bandés.

Le communiqué souligne « une augmentation des témoignages de détenus libérés au cours de la période écoulée concernant la torture, les abus et l’humiliation, y compris des témoignages de femmes et d’enfants ».

Il a souligné que « l’insistance de l’occupation à maintenir les détenus de Gaza soumis à une disparition forcée n’a qu’une seule explication, à savoir qu’il existe une décision de les isoler, dans le but de commettre davantage de crimes contre eux en secret ».

Le Club des prisonniers a noté que « l’occupation refuse de fournir aux institutions des droits de l’homme, y compris aux institutions internationales et palestiniennes compétentes, la moindre information sur leur sort et leurs lieux de détention à ce jour, y compris sur les martyrs détenus à Gaza ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button