Les ports marocains ont enregistré une évolution positive du trafic portuaire global

HIBAPRESS-RABAT

Les ports marocains ont enregistré une évolution positive du trafic portuaire global qui est passé de 195 millions de tonnes en 2022 à 209,4 millions de tonnes en 2023, soit une hausse de 7,4%.

Le trafic domestique a enregistré un volume de 112,7 millions de tonnes soit une hausse de 2,3%, tandis que le transbordement a atteint un volume de 96,7 millions de tonnes, soit une croissance de 14% par rapport à 2022.

8,6 millions de conteneurs ont été traités en 2023, soit 95% de la capacité nominale du complexe portuaire Tanger Med.

La répartition du trafic portuaire global en 2023 est marquée par une prédominance de l’activité de transbordement, représentant ainsi une part de 46,2%, suivi des importations avec 32,1%, des exportations avec 17,2%, du cabotage avec 3,8% et du soutage avec 0,8%.

Pour l’activité du transbordement, le complexe portuaire de Tanger Med a confirmé sa position de plateforme logistique majeure au niveau du bassin méditerranéen, grâce à l’accroissement du volume du transbordement des conteneurs (92,8 millions de tonnes/+13,7%) et des hydrocarbures (3,7 millions de tonnes/+17,5%).

Les importations se sont établies au titre de l’année 2023 à 67,2 millions de tonnes marquant ainsi une hausse de 1,9% par rapport à 2022. Cette évolution est expliquée principalement par la variation des importations du trafic : des céréales (9,2 millions de tonnes/+3,9%), du soufre (6,5 millions de tonnes/+3,6%), des hydrocarbures (11,9 millions de tonnes/-1,2%) et du charbon (10,5 millions de tonnes/-6,2%).

Le volume des exportations a connu une hausse de 3,5% en 2023, en enregistrant un volume de 36 millions de tonnes. Cette variation est due à la croissance des exportations des engrais (11 millions de tonnes/+20,5%) et du clinker (2 millions de tonnes/+21,7%) d’un côté, et à la baisse du trafic du phosphate brut (4,4 millions de tonnes/-18,4%) et de l’acide sulfurique (802 mille tonnes/-38,7%), d’un autre côté.

Quant au cabotage, l’échange entre les ports marocains a connu une hausse de 2,7% par rapport à l’année 2022, en enregistrant un volume de 7,9 millions de tonnes en 2023, induit essentiellement par la hausse du trafic des conteneurs (+13,8%) et des hydrocarbures (+21,2%).

Le soutage des hydrocarbures (Bunkering) a connu une baisse de -8,2% par rapport à l’année 2022, en enregistrant un volume de 1,7 millions de tonnes, et ce au profit des navires transitant par le Détroit de Gibraltar.

Le trafic des véhicules neufs a connu une hausse de 16% au cours de l’année 2023, en enregistrant un volume de 673 630 unités, dont 77% destinés à l’export.

Pour le trafic des passagers, les ports marocains ont vu transiter 4 785 223 PAX en 2023, soit une hausse de 39,1% par rapport à 2022, et ce dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 ». Les ports de Nador, Tanger Med et Tanger-Ville ont assuré le transit de plus de 98% du trafic global des passagers.

S’agissant de l’activité de croisière, elle a connu une bonne reprise avec une hausse de 91,9% du nombre de croisiéristes (192 996 ) pour l’année 2023.

Par ailleurs, le volume des débarquements des produits de la pêche maritime côtière et artisanale, durant l’année 2023, a connu une baisse de -11% pour s’établir à 1,35 millions de tonnes. Le trafic maritime dans les ports marocains a connu une croissance importante en 2023, avec l’accueil de plus de 27 900 navires de commerce, soit une hausse de 16% par rapport à 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button