Le Ramadan est une période spirituelle empreinte de générosité pour les invités d’Allah, renforçant le lien entre la communauté marocaine et l’Italie.

Les membres de la communauté marocaine en Italie saisissent le mois sacré du Ramadan pour tisser des liens de solidarité entre musulmans et non-musulmans, promouvoir les principes de l’islam tolérant et créer une atmosphère spirituelle où la diligence dans les bonnes actions et la construction de mosquées sont encouragées.

Dans un esprit de fraternité et de solidarité entre les Marocains en Italie, ainsi qu’avec les autres communautés musulmanes et même d’autres religions, toutes les différences de classe, de nationalité et de race disparaissent lorsque les jeûneurs se rassemblent autour des tables de rupture du jeûne organisées dans les mosquées, dépassant ainsi leur simple but de fournir des repas.

Outre ses vertus religieuses, ce mois est une occasion de découvrir la richesse de la cuisine marocaine, en goûtant à ses plats traditionnels disponibles tout prêts ou en achetant les ingrédients pour les préparer à la maison afin de garnir la table de l’iftar.

Certains Marocains qui ne peuvent pas préparer certains plats en raison de leurs obligations professionnelles se contentent des desserts traditionnels qui distinguent ce mois sacré au Maroc, les aidant ainsi à créer une ambiance familiale et à s’adapter au mode de vie particulier du Ramadan dans leur pays de résidence.

La communauté marocaine reste fidèle à la table de rupture du jeûne, connue pour ses plats caractéristiques du mois sacré, en particulier la soupe « Harira » et divers mets qui ornent les tables du Ramadan, tout en veillant à créer des atmosphères exceptionnelles appréciées par les non-musulmans qui viennent avec leur famille pour découvrir les traditions marocaines authentiques.

Le repas de rupture collectif est une excellente occasion de montrer les plus nobles aspects de l’islam modéré et tolérant, et de le présenter à la société italienne ainsi que les comportements, les pratiques religieuses et sociales qui distinguent ce grand mois, tout en constituant une précieuse opportunité pour promouvoir les valeurs de coexistence, de solidarité et d’harmonie entre les religions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button