Le Chef du gouvernement préside la deuxième réunion de la commission nationale pour l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme

 

 

Le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch a présidé, lundi 25 mars 2024 à Rabat, la deuxième réunion de la commission nationale pour l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme, au cours de laquelle a été présenté et discuté le plan gouvernemental pour l’égalité 2023-2026 « Le Maroc du leadership, de la prospérité et des valeurs ».

Le Chef du gouvernement a d’abord rappelé les conclusions de la première réunion de la commission, qui avait été l’occasion d’adopter le cadre stratégique du plan gouvernemental pour l’égalité 2023-2026, et mis l’accent sur l’importance que revêt le plan gouvernemental en vue de permettre à la femme de jouir de ses pleins droits et de renforcer l’égalité entre les genres.

Mme Aawatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, a présenté les grandes lignes du plan gouvernemental pour l’égalité 2023-2026, qui s’articule autour de trois axes stratégiques : l’autonomisation et le leadership, la protection et la prospérité et les droits et les valeurs, en plus du système de gouvernance et de pilotage du plan. Ce plan gouvernemental, étalé sur 4 années, comprend également 288 mesures.

L’élaboration du plan gouvernemental pour l’égalité 2023-2026, qui s’est déroulée dans le cadre d’une méthodologie participative, a été marquée par la tenue de 5 rencontres de consultation avec les départements ministériels et les institutions nationales, ainsi que par 5 rencontres de consultation avec les associations des collectivités territoriales, la société civile et le secteur privé.

Après discussion des différentes composantes du plan, le Chef du gouvernement a appelé les parties concernées à finaliser l’élaboration du système de gouvernance et du plan de financement y afférents, dans la perspective de présenter ce plan à l’adoption du Conseil de gouvernement.

Cette réunion de la commission nationale pour l’égalité des genres et l’autonomisation de la femme, a été marquée par la participation des membres du gouvernement, des représentants des institutions nationales, des présidents des associations des conseils des régions, des conseils des Préfectures et Provinces, des Conseils communaux, ainsi que du représentant de la Confédération Générales des Entreprises du Maroc et des représentants des associations de la société civile membres du comité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button