Un jeune Marocain est décédé dans un centre d'accueil en Espagne dans des circonstances mystérieuses

Le médiateur Angel Gabilondo a récemment demandé aux autorités judiciaires et sécuritaires d'apporter les éclaircissements nécessaires sur les circonstances du décès d'un demandeur d'asile marocain. Le Médiateur a également souhaité savoir si « des efforts avaient été faits pour informer sa famille », comme l'indique un communiqué.

Le journal espagnol « Larazon », qui a rapporté l'information, a indiqué que le Médiateur est intervenu conformément aux pouvoirs qui lui ont été accordés, après avoir appris le décès d'un jeune marocain dans un centre d'accueil de la municipalité de San Fernando de Henares en Madrid.

Le responsable espagnol susmentionné a envoyé une correspondance à ce sujet au parquet et au Secrétariat d’État aux migrations pour demander des informations sur ce qui s’est passé et les circonstances de la mort du jeune homme.

Les événements se sont produits jeudi dernier, le 14 mars, vers 22 heures, dans un foyer de San Fernando de Henares, où l'un des migrants arrivés dans la péninsule en provenance des îles Canaries a subi un arrêt cardiaque et respiratoire.

Cette institution est restée l'objet de nombreuses plaintes et doléances concernant le manque de rendez-vous pour demander l'asile, un problème qui a poussé un grand nombre d'immigrés à entamer une grève de la faim, y compris le jeune homme décédé, qui n'avait aucun antécédent de maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button