L'Ambassade du Maroc auprès du Vatican organise une cérémonie en l'honneur du Cardinal Pietro Parolin

L'Ambassade du Royaume du Maroc près le Saint-Siège (Vatican) a organisé une cérémonie en l'honneur du Chef du Gouvernement du Vatican, le Cardinal Pietro Parolin, nommé membre honoraire de l'Académie royale marocaine.

A cette occasion, le Chef du Gouvernement du Vatican a souligné l'importance de la connaissance mutuelle pour résoudre les différends par le dialogue.

Le cardinal Pietro Parolin n'a pas manqué de souligner les relations « amicales » entre le Maroc et le Saint-Siège, qui évoluent vers un plus grand dynamisme, compte tenu de l'importance accordée actuellement à leur travail commun visant à promouvoir le dialogue entre l'islam et le christianisme, à diffuser les valeurs de l'Islam et du christianisme. la coexistence et la tolérance entre les religions et servir la paix et la sécurité mondiales.

Il a également exprimé sa gratitude, sa fierté et sa gratitude à l'égard de Sa Majesté le Roi, Commandeur des Fidèles, que Dieu guide ses pas, et sa fierté également de suivre les traces du Cardinal J. Louis Tauran.

Pour rappel, le chef du gouvernement du Vatican a été nommé, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, membre honoraire de l'Académie royale marocaine.

Le Cardinal, qui a été reçu à la résidence du Royaume du Maroc, a expliqué que « ces objectifs sont cohérents avec les vues du Pape François, très intéressé au renforcement de l'esprit de fraternité entre les personnes de toutes religions et cultures », soulignant le nécessité d’un dialogue « sur la base de la vérité, de l’honnêteté intellectuelle et de la connaissance mutuelle » pour « vivre ensemble, se valoriser et construire un monde en paix » malgré les différences.

Face « au contexte international profondément inquiétant de guerres et de conflits que beaucoup voudraient voir dégénérer en choc des civilisations ou en guerre des religions », poursuit le cardinal Parolin, il faut « opposer le fanatisme et le fondamentalisme avec la solidarité de tous les croyants ». .»

A cette occasion, l'Ambassadeur du Royaume du Maroc près le Saint-Siège, Raja Naji Makkawi, a souligné le rôle historique joué par le Maroc et l'Académie du Royaume dans la promotion du dialogue, des échanges et de la communication entre les cultures et les civilisations. au message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux membres de l'Académie, à l'occasion de l'ouverture de l'Académie.La première session de cette institution à la réputation bien connue et au rayonnement distingué sous sa nouvelle forme, au cours de laquelle Son Majesté explique le rôle que joue aujourd'hui l'Académie du Royaume du Maroc comme centre important de haut niveau pour la promotion de la pensée et de la recherche scientifique et comme espace distingué d'échanges culturels entre les continents et son rôle dans l'établissement d'un partenariat civilisationnel qui transcende les différences et favorise le rapprochement, l’interaction et la compréhension. .

L'Ambassadeur a également indiqué que Sa Majesté le Roi a soigneusement pris soin de réorganiser la structure de l'académie, afin de poursuivre son rayonnement national et international, de mieux la positionner dans le monde de la recherche et du savoir, et de diversifier ses missions.
Comme je l'ai souligné, le Royaume du Maroc, sous la direction du Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, ne ménagera aucun effort pour défendre la juste cause palestinienne dans diverses enceintes internationales et exploiter ses capacités et ses relations pour raviver la paix. processus, conduisant à la création d’un État palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale. Viable et interagit souverainement avec son environnement international.

Le diplomate a poursuivi que le Royaume du Maroc, qui croit en la paix comme option stratégique, a souligné la nécessité d'établir un horizon politique basé sur la solution à deux Etats, convenue au niveau international, comme une option réaliste capable d'assurer la sécurité. et la stabilité des peuples de la région et les protéger du cycle des violences et des guerres, rappelant l'appel conjoint du Roi Mohammed VI et du Pape François lors de la dernière visite apostolique au Royaume du Maroc les 30 et 31 mars 2019. Les efforts de Sa Majesté pour mettre fin à la guerre contre Gaza et recourir à des solutions pacifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button