Les problématiques du Code de la famille au centre d'une rencontre qui réunit à Madrid les avocats marocains du monde

Dans le cadre de l'étude des problèmes juridiques affectant le Code de la famille, l'Association des avocats marocains d'origine marocaine exerçant à l'étranger, avec l'appui et la coordination avec l'Ambassade du Royaume à Madrid, a organisé, samedi 23 février 2024, une journée d'étude sur les problèmes du Code de la famille.

Cette réunion intervient en réponse à ce qui a été affirmé dans le message royal concernant la révision du Code de la famille, en tenant compte de la centralité des dimensions juridiques et judiciaires de la question. Forte de ce pari, l'Association des avocats et praticiens marocains a pris cette initiative pour faire la lumière sur les problèmes et obstacles rencontrés par la communauté marocaine résidant à l'étranger sur le terrain résultant de l'application de certains articles du Code.

À la réunion, qui s'est distinguée par la présence distinguée de spécialistes, ont participé le consul général à Madrid, M. Kamal Arifi, le juge notaire, le juge des communications et un groupe d'avocats de renommée mondiale exerçant en Espagne, en Allemagne et en Belgique. , et la France, en plus des professeurs des universités espagnoles.

La rencontre a porté sur plusieurs questions, telles que la tutelle et les problèmes résultant de son exercice, le divorce et ce qui en résulte, la pension alimentaire pour les enfants, la garde et le programme de visites. Les participants ont également discuté du mariage des mineurs, des droits des enfants, de l’héritage et de la polygamie.

La réunion s'est terminée par la lecture d'un télégramme de fidélité remis par le président de l'Association des avocats marocains d'origine marocaine exerçant à l'étranger, Me Hilal Tarko Halimi, au représentant de l'ambassade du Maroc à Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button