Reprise du dialogue social : Volonté gouvernementale de soutenir la classe ouvrière

 

Le ministre chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a déclaré aujourd’hui jeudi que la reprise des rondes de dialogue social témoigne de la volonté du gouvernement de trouver des solutions pour soutenir la classe ouvrière.

Baïtas a souligné, en répondant aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse après la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, que le retour du gouvernement et des centrales syndicales à la table des négociations confirme une fois de plus l’approche participative adoptée avec les acteurs sociaux dans le traitement des différents dossiers.

Il a enregistré que les sessions de dialogue social qui ont commencé avant-hier mardi se poursuivront demain vendredi avec deux autres réunions, confirmant à cet égard la volonté du gouvernement de s’engager sérieusement dans cet atelier, qu’il a institué et poursuivi dans cette voie.

En réponse à une question sur les développements du soutien social et de la couverture sanitaire, le ministre a affirmé qu’il n’y avait pas eu de révision des indicateurs de bénéficiaires du soutien social et du système de couverture sanitaire « Ramid ».

Il a expliqué que « Ramid » est un système social dont le législateur et le gouvernement ont établi les principes, les procédures et les règles, tandis que le soutien social direct est un système complet juridiquement défini par le gouvernement avec les procédures et les règles qui y sont associées dans les décrets.

Le ministre a informé que le nombre de familles bénéficiaires du soutien social direct s’élève à quatre millions de familles, tandis que le nombre de personnes inscrites au régime de couverture sanitaire « Ramid » est d’environ 11,2 millions d’inscrits.

Baïtas a déclaré que le gouvernement veille à ce que les inscrits à « Ramid » remplissent les obligations d’adhésion à la Caisse nationale de sécurité sociale, afin de leur permettre de bénéficier gratuitement des services de santé du secteur public, ainsi que des services du secteur privé, comme tous les salariés et les non-salariés.

Il a ajouté que les familles bénéficiaires du soutien social direct reçoivent des allocations mensuelles selon le système et le décret qui détermine la manière de bénéficier de ce soutien, confirmant que ce processus, que le gouvernement valorise pour ses effets sur les familles bénéficiaires, se déroule dans de très bonnes conditions.

En ce qui concerne les récentes précipitations, Baïtas a déclaré qu’elles sont positives et importantes et contribueront à garantir l’approvisionnement en fourrage et à réduire le coût de l’irrigation, ainsi qu’à avoir un impact positif sur les cultures de printemps et les arbres fruitiers, soulignant que le Royaume « reste dans une situation difficile en ce qui concerne le stockage des barrages ».

Il a indiqué, à cet égard, que chaque territoire prend les mesures nécessaires pour faire face à la situation, en fonction de la situation hydrique qu’il connaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button