Conflit à Gaza : Le SG de l’ONU appelle à faire taire les armes et à autoriser davantage d’aide

Hibapress

Alors que ce dimanche 7 avril marque le sixième mois depuis le début du conflit à Gaza, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à faire taire les armes et demandé à Israël d’autoriser une hausse substantielle de l’aide humanitaire distribuée dans l’enclave palestinienne.

« Six mois plus tard, nous sommes au bord d’une famine massive, d’une conflagration régionale, d’une perte totale de confiance dans les normes et standards mondiaux », a affirmé le chef de l’ONU lors d’un point de presse au siège de l’ONU à New York.

M. Guterres a insisté qu’« il est temps de sortir de ce gouffre, de faire taire les armes, d’atténuer les horribles souffrances, et de mettre fin à une famine potentielle avant qu’il ne soit trop tard », réitérant ses appels à un cessez-le-feu humanitaire immédiat, à la libération inconditionnelle de tous les otages, à la protection des civils et à l’acheminement sans entrave de l’aide humanitaire.

Au cours des six derniers mois, le chef de l’ONU a noté que la campagne militaire israélienne a causé des morts et des destructions de grande ampleur à Gaza, avec plus de 32.000 personnes tuées et plus de 75.000 blessées – dont une grande majorité de femmes et d’enfants.

«Aujourd’hui, à Gaza, des enfants meurent faute de nourriture et d’eau », a-t-il dit. « C’est incompréhensible et tout à fait évitable. Rien ne peut justifier la punition collective du peuple palestinien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button