USA : Biden réagit et interdit les appels téléphoniques robotisés utilisant des voix artificielles

HIBAPRESS-RABAT

De faux appels téléphoniques utilisant la voix du président Joe Biden pour décourager les habitants du New Hampshire de voter lors des primaires démocrates ont incité les autorités de l’État à ouvrir une enquête sur la suppression d’électeurs, et ont suscité des appels de militants en faveur de restrictions plus strictes sur les outils d’IA générative ou d’une interdiction pure et simple des « robocalls ».

L’enquête porte sur une « possible tentative illégale de perturber » le vote. En octobre, M. Biden a signé un décret visant à améliorer la réglementation de l’IA en ce qui concerne son impact sur la sécurité, la justice et le marché du travail.

Le texte recommande de développer des outils pour faciliter le contrôle des contenus générés par l’IA.

À cet égard, la présidente de la FCC Jessica Rosenworcel a souligné qu’à l’avenir, les procureurs généraux des États disposeront de nouveaux outils pour réprimer ces escroqueries et veiller à ce que le public soit protégé contre la fraude et la désinformation.

Aussi, et dans le cadre d’une mesure visant à lutter contre l’évolution des escroqueries permises par cette technologie, le régulateur américain des télécommunications a interdit les robocalls utilisant des voix générées par des programmes d’intelligence artificielle (IA).

« De mauvais acteurs utilisent des voix générées par l’IA dans des appels téléphoniques non sollicités » pour extorquer des personnes, se faire passer pour des célébrités et tromper les électeurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button