Colère à l’Alabama: Une récente décision de justice sur la procréation médicalement assistée a laissé la vie de nombreuses femmes dans l’incertitude

HIBAPRESS-RABAT-Médias

Une récente décision de justice dans l’État américain de l’Alabama sur la procréation médicalement assistée a suscité beaucoup de controverses et d’incertitudes à travers les États-Unis, et a laissé la vie de nombreuses femmes dans l’incertitude, l’une subissant l’annulation de l’implantation d’un embryon tant attendu et l’autre se demandant quand elle pourra récupérer ses ovules congelés.

Aujourd’hui, des actions en justice peuvent être intentées en cas d’élimination d’embryons anormaux ou non viables, ou dans des cas liés à d’autres procédures utilisées par les cliniques de fertilité.

De nombreuses cliniques de l’Alabama ont annoncé qu’elles suspendaient leurs programmes à la suite de cette décision de justice, qui fait suite à l’annulation par la Cour suprême des États-Unis, en 2022, d’une loi garantissant l’accès à l’avortement sur l’ensemble du territoire américain.

« La vie humaine ne peut être injustement détruite sans encourir la colère de Dieu, qui considère la destruction de son image comme un affront à lui-même », a écrit le président de la Cour suprême, Tom Parker, dans un texte comprenant de nombreuses citations religieuses.

Les spécialistes ont souligné à l’époque qu’ils craignaient toute décision pouvant affecter la procréation médicalement assistée, y compris la FIV, si l’État décidait de considérer les embryons comme des personnes pour justifier l’interdiction de la FIV.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button