Quels liens entre la technologie financière et la croissance économique ?

HIBAPRESS-RABAT-FMI

La technologie financière (fintech) change le paysage financier à travers le monde, avec une nouvelle gamme de produits et d’entreprises utilisant des technologies innovantes pour améliorer et automatiser les services financiers. Il ne fait aucun doute que la technologie financière a le potentiel de transformation nécessaire pour rendre les systèmes financiers plus efficaces et élargir l’inclusion financière, soutient une étude du Fonds Monétaire International (FMI). Mais est-elle vraiment devenue un moteur de croissance économique, comme le prédisait Schumpeter en 1912?

Il existe une abondante littérature qui explore la manière dont le développement financier et l’innovation affectent la croissance économique, mais il convient également de noter qu’une croissance excessive du crédit et de nouveaux produits financiers peuvent provoquer une instabilité financière et, par conséquent, miner la dynamique de croissance. En outre, les études axées sur la relation entre les technologies financières et la croissance économique restent rares, principalement en raison de contraintes relatives aux données transnationales.

L’étude du FMI utilise un nouvel ensemble de données de mesures directes de la technologie financière et met en œuvre une modélisation dynamique pour analyser la relation empirique entre celle-ci et les taux de croissance du PIB réel par habitant dans un ensemble de 198 pays sur la période allant de 2012 à 2020.

Traitant de l’endogénéité potentielle, l’analyse dynamique basée sur la méthode des moments généralisés en système fournit des informations intéressantes sur les liens entre la technologie financière et la croissance économique à travers les pays et au fil du temps.

Premièrement, l’ampleur de l’impact et la signification statistique de la technologie financière sur la croissance du PIB réel par habitant dépendent du type d’instrument (prêt numérique ou mobilisation de capitaux numérique). Alors qu’en pourcentage du PIB les prêts numériques ont un effet positif statistiquement significatif sur la croissance économique, la mobilisation de capitaux numérique a un effet important mais statistiquement insignifiant.

Deuxièmement, l’impact global de la technologie financière, tous instruments confondus, est positif et statistiquement significatif en raison de la part écrasante des prêts numériques au total. En d’autres termes, une augmentation de cette technologie est associée à une augmentation de la croissance économique. Ces résultats confirment la prédiction schumpétérienne selon laquelle l’innovation financière peut promouvoir la croissance économique en augmentant l’intermédiation financière et en fournissant des ressources financières pour la formation de capital fixe, mais tous les types de technologies financières ne deviennent pas des accélérateurs.

La technologie financière reste modeste par rapport aux institutions financières traditionnelles, mais peut toujours avoir des effets notables sur la croissance. Même si l’ampleur de cet effet dépend du type d’instrument technologique, son incidence globale est statistiquement significative, même au stade où le volume moyen des instruments de technologie financière s’élève à 0,1 % du PIB, contre 55 % du PIB en crédit intérieur consenti au secteur privé.

Par conséquent, à l’avenir, la technologie financière à croissance rapide aura probablement un impact plus important sur la croissance économique. Dans ce contexte, le maintien de la stabilité financière est une condition sine qua non pour une croissance durable, et cela nécessite, notamment, des institutions réglementaires fortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button