La prison locale Khouribga 2 dément l’intoxication alimentaire de 90 détenus

Hibapress

L’administration de la prison locale Khouribga 2 a démenti vendredi les allégations selon lesquelles 90 détenus auraient été atteints d’intoxication alimentaire sans pour autant être transférés à un hôpital.

Dans une mise au point en réaction aux allégations publiées sur des pages de réseaux sociaux, l’administration a indiqué que « huit prisonniers ont souffert de problèmes digestifs dus à une suralimentation, présentant certains symptômes mineurs tels que diarrhée, vomissements et douleurs abdominales ».

Les détenus concernés ont reçu les soins nécessaires à la clinique de l’établissement et leur état de santé ne suscite aucune inquiétude, a assuré la même source.

A cet égard, l’administration de la prison locale dénonce le recours par certaines parties aux mensonges et à la dramatisation avec tout ce que cela pourrait susciter comme inquiétude chez les familles des détenus de l’établissement, et se réserve le droit de recourir à la justice à l’encontre des colporteurs de telles rumeurs visant à nuire à l’image de cet établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button