La transition énergétique mondiale:  la dépendance à l’égard des matières premières touche 66 % des petits États insulaires en développement

HIBAPRESS-RABAT-CNUCED

La demande de minéraux essentiels à la transition énergétique, tels que le lithium, le cobalt et le cuivre, pourrait être multipliée par près de quatre d’ici à 2030, précise la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement CNUCED, faisant savoir que de nombreux pays en développement disposent de grande quantité de ces minéraux, mais n’ont pas les capacités de traitement nécessaires pour générer de la valeur ajoutée.

Selon la CNUCED, la dépendance à l’égard des matières premières touche 66 % des petits États insulaires en développement, 83 % des pays les moins avancés et 85 % des pays en développement sans littoral.

Alors que l’urgence climatique s’intensifie, enchaîne l’Organisme onusien, la demande en minerais indispensables aux technologies en lien avec les énergies renouvelables telles que celles contenues dans les panneaux solaires, les turbines éoliennes et les véhicules électriques (VE) augmente fortement.

Les projections de la CNUCED basées sur les données de l’Agence Internationale de l’Energie indiquent que d’ici 2050, par exemple, la demande de lithium pourrait augmenter de plus de 1 500 %, avec des évolutions similaires pour le nickel, le cobalt et le cuivre.

L’explosion de cette demande met les pays en développement riches en minerais essentiels à la transition énergétique, face à des opportunités et des défis importants  qui touche actuellement 95 pays en développement, soit près de la moitié des pays membres des Nations Unies. Au total, 29 des 32 pays avec un faible niveau de développement humain en 2021 sont dépendants des produits de base.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button