Où se déroulera la 20ème édition de l’exercice militaire « African Lion » ?

Hibapress

Sur hautes instructions du Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces Armées Royales (FAR), l’exercice « African Lion 2024 » sera conjointement conduit, pour la vingtième fois, par les FAR et leurs homologues américaines, du 20 au 31 mai au niveau de Benguérir, Agadir, Tan-Tan, Akka et Tifnit, indique l’État-major Général des FAR dans un communiqué.

Environ 7000 éléments des forces armées provenant d’une vingtaine de pays en plus de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) prendront part, au Maroc, aux côtés des Forces Armées Royales et des Forces armées américaines, à ces manœuvres militaires d’envergure, précise la même source.

L’exercice « African Lion 2024 » comporte plusieurs activités dont des exercices tactiques, terrestres, maritimes et aériens, combinés, de jour et de nuit, un exercice des forces spéciales, des opérations aéroportées, ainsi qu’un exercice de planification opérationnelle pour les cadres des États-majors de la « Task Force », poursuit le communiqué. Cette vingtième édition comprend également un cycle de formations académiques, organisé en préparation à l’exercice, des entraînements de lutte contre les armes de destruction massive et un ensemble de prestations médico-chirurgicales et sociales fournies au profit de la population de la région d’Akka par un Hôpital militaire de campagne, relève la même source.

Contribuant au renforcement de l’interopérabilité opérationnelle, technique et procédurale, entre les armées participantes, l’exercice « African Lion 2024 », le plus grand exercice conduit en Afrique, reste un rendez-vous incontournable où se côtoient les cadres militaires pour échanger les procédures et les expériences notamment en matière de formation et d’entraînement interarmées combiné, souligne le communiqué.

Cette vingtième édition témoigne de la pérennité qui caractérise la coopération entre les Forces Armées Royales et les Forces Armées Américaines à l’image des liens historiques et solides qui lient les deux pays, conclut l’État-major Général des FAR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button