LA MURAILLE VERTE:HUITIÊME MERVEILLE DU MONDE

Des experts d’Afrique et d’ailleurs sont réunis à Abidjan pour discuter des financements en faveur de la Grande Muraille Verte, principal programme de développement rural durable en Afrique. L’objectif est de soutenir davantage de populations à faire face au changement climatique et à la désertification dans les zones arides d’Afrique.Certains la voient comme la huitième merveille du monde, et son objectif de reverdir de larges étendues de terres arides autour du Sahara est ambitieux.Créée il y a dix ans, cette initiative a su rallier, derrière sa volonté d’extraire de leur condition les personnes les plus vulnérables du continent, un nombre impressionnant de nations africaines, d’organisations internationales, d’instituts de recherche, d’acteurs de la société civile et de communautés rurales.Pour permettre à ces communautés de prospérer à nouveau, tout en répondant sur le long-terme aux défis posés par le changement climatique, la sécheresse, l’insécurité alimentaire et la malnutrition, la Grande Muraille Verte doit faire plus et se déployer comme une mosaïque de paysages productifs en Afrique du Nord, au Sahel et dans la corne de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button