Le Maroc vise le développement de projets résilients de dessalement. Objectifs

HIBAPRESS-RABAT-MEE

Monsieur Nizar Baraka, Ministre de l’Equipement et de l’Eau vient récemment de mettre en exergue le développement de projets résilients de dessalement de l’eau de mer et de déminéralisation des eaux saumâtres en faveur de la sécurité hydrique et alimentaire.

​ Les objectifs spécifiques de ce projet de haut niveau consiste principalement à favoriser le partage d’expériences, des approches innovantes et de bonnes pratiques avec des pays étrangers, des bailleurs de fonds et organismes de financement ainsi que des acteurs du secteur privé et des institutions académiques internationales, pour exploiter un dessalement résilient de l’eau de mer et de l’eau saumâtre, promouvoir les actions et les engagements en faveur de projets d’eau de mer durables en faveur de la sécurité hydrique et alimentaire des populations, discuter des défis liés au financement du dessalement et de la déminéralisation et enfin explorer les opportunités et les partenariats entre les pays dans ces domaines.

Monsieur Nizar Baraka a souligné qu’en application des Orientations Royales le Maroc a adopté une approche qualifiée de tournant décisif au vu du renouveau et de la redynamisation qu’elle a octroyé à la politique de l’eau du pays.

En effet, trois  leviers majeurs ont été considérés à savoir : l’accélération  du rythme de réalisation des projets de mobilisation des ressources en eau conventionnelles, le développement des ressources en eau non conventionnelles dont le dessalement de l’eau de mer et la déminéralisation des eaux saumâtres, et l’économie de l’eau, l’efficacité hydraulique et la préservations des eaux souterraines.

On notera que les efforts déployés par le Royaume du Maroc, ces dernières années, en s’engageant dans l’extension de son parc de stations de dessalement de l’eau de mer, ont permis de passer à une capacité de production de  192 Mm3/an avec 15 stations opérationnelles pour satisfaire en totalité ou renforcer  l’approvisionnement en eau potable des villes et centres, en eau industrielle et d’irrigation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button