Le ministère de l’Agriculture rassure sur la campagne agricole 2023-24.

HIBAPRESS-RABAT-MA

La variation importante des températures minimales et maximales qui ont marqué la campagne, a entrainé des perturbations des cycles de production des cultures. Ainsi, la hausse des températures durant le mois de novembre, conjuguée au manque de pluies, a accentué lestress hydrique dans plusieurs zones céréalières du Royaume et causé des pertes significatives dans les emblavements des céréales, notamment dans la région de Casablanca-Settat.

Le cumul pluviométrique national au 22 Mai 2024 est de près de 237 mm, en baisse de 31% par rapport à une campagne normale (349 mm) et une hausse de 9% par rapport à la campagne précédente (217 mm) à la même date. Le taux de remplissage des barrages à usage agricole à l’échelle nationale avoisine 31%, contre 30% la campagne précédente à la même date. En dehors des régions du Gharb et du Loukkos où l’irrigation a été maintenue à un niveau correct, les autres grands périmètres ont subi des restrictions sévères ou même un arrêt de l’irrigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button