Le Maroc dépasse l’Espagne et la détrône de la première place des exportateurs de tomates vers les pays de l’Union Européenne

 

Une nouvelle qui ne plaira peut-être pas à certains voisins envieux et malveillants, qui semblent plus intéressés par les nouvelles du Maroc que les Marocains eux-mêmes. Cette nouvelle concerne la position du Maroc en tant que premier exportateur de tomates vers les pays de l’Union Européenne.

À cet égard, le Maroc a réussi à détrôner l’Espagne de la première place des exportateurs de tomates vers l’Union Européenne après que le Royaume a exporté des quantités supérieures à celles de l’Espagne vers les pays de l’Union Européenne durant les quatre premiers mois de cette année.

Selon les données spécialisées d’Eurostat, les tomates marocaines ont occupé la première place avec la plus grande quantité importée par les pays de l’Union Européenne, alors que l’Espagne était jusqu’à récemment le principal exportateur de ce produit agricole.

Les mêmes données indiquent que le volume de tomates exporté par les agriculteurs marocains vers l’Union Européenne au premier trimestre de 2024 a dépassé les 210 millions de kilogrammes, soit environ 30,61 % du total des importations de tomates de ces pays, ce qui représente une augmentation de 13,78 millions de kilogrammes par rapport à la même période en 2023.

Pour sa part, l’Espagne s’est classée deuxième selon les mêmes données, avec un volume d’exportations de tomates atteignant 176,5 millions de kilogrammes, soit 25,7 % du total des importations de tomates des pays de l’Union Européenne.

De plus, plusieurs pays européens préfèrent importer des tomates marocaines en raison de leur haute qualité, de leur diversité et de leur prix compétitif, malgré les obstacles rencontrés par les exportateurs marocains ces derniers mois et les actes de sabotage qui ont touché leurs produits dans certaines régions de France et d’Espagne, où des agriculteurs de ces pays ont intercepté les camions transportant ces produits, mécontents de la concurrence des produits marocains sur leur propre territoire européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button