Arabie Saoudite : Plus de 20 000 Arrivants Ont Enfreint les Instructions du Hajj

 

La sécurité publique saoudienne a confirmé que le nombre de personnes ayant enfreint les règles et les instructions du Hajj, en ne quittant pas la ville de La Mecque malgré la possession de visas de visite de toutes sortes, a dépassé les 20 000 arrivants. Elle a insisté sur le fait que ceux qui enfreignent ces règles seront soumis à des sanctions conformément aux lois et règlements en vigueur dans le Royaume, afin de préserver la sécurité des pèlerins autorisés à accomplir le Hajj, pour qu’ils puissent effectuer leurs rites en toute sécurité et tranquillité.

Elle a expliqué que les visas de visite, sous toutes leurs formes et appellations, ne permettent pas à leurs détenteurs d’accomplir le Hajj, exhortant tous les visiteurs du Royaume possédant un visa de visite à ne pas se rendre à La Mecque ou à y rester durant la période du 15/11/1445 AH au 15/12/1445 AH.

Le ministère de l’Intérieur saoudien avait lancé le service d’identité numérique pour les arrivants dans le Royaume avec un visa de Hajj pour cette année 1445 AH, dans le cadre des efforts du gouvernement du Gardien des Deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz, pour permettre la transformation numérique et exploiter la technologie au service de l’humanité.

Le ministère a précisé que l’identité numérique des pèlerins, développée en coopération avec les ministères des Affaires étrangères et du Hajj et de la Omra, ainsi qu’avec l’Autorité saoudienne des données et de l’intelligence artificielle (SDAIA), permet aux pèlerins de prouver leur identité électroniquement via les plateformes (Absher) et (Tawakkalna), facilitant ainsi son utilisation tout au long de leur voyage, ce qui améliore la qualité des services qui leur sont offerts et enrichit leur expérience.

La sécurité publique saoudienne a également souligné que toute personne qui ne signale pas le départ des individus qu’elle a fait venir dans les délais impartis se verra infliger une amende pouvant atteindre 50 000 riyals (13 333 dollars), une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois, et sera expulsée si elle est étrangère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button