Les Lions de l’Atlas n’iront plus à Kinshasa pour y rencontrer les Diables Rouges du Congo: la FIFA a changé le lieu

HIBAPRESS-RABAT

Le Congo affronte prochainement le Niger (6 juin) et le Maroc (11 juin), dans le cadre des 3e et 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. N’étant pas en capacité d’accueillir cette rencontre, le Congo avait d’abord été contraint de délocaliser les deux rencontres à Kinshasa, en RD Congo, sauf que d’après les dernières nouvelles, les Diables Rouges vont finalement pouvoir jouer à domicile et pour cause, le Congo a reçu, avant-hier, l’homologation du Stade Alphonse-Massamba-Débat, basé dans la capitale Brazzaville. La pelouse est désormais aux normes internationales.

Cette autorisation de jouer dans leur stade est forcément un gros plus pour les joueurs congolais, que pour les supporters, qui n’auront plus besoin d’effectuer le déplacement et qui pourront soutenir leur équipe nationale à domicile

C’est que le Stade Alphonse-Massamba-Débat, basé dans la capitale Brazzaville, a vu ses travaux de rénovation – en particulier au niveau de la pelouse – prendre fin le 31 mai.

« Nous avons eu cette belle pelouse de très belle qualité grâce au président de la République. Ce stade est fait pour nos joueurs et joueuses pour les matches internationaux. Nous sommes confiants et nous prions pour que nous jouions désormais nos matches ici puisque la pelouse répond bien aux conditions demandées. Nous sommes en négociation avec la FIFA et l’équipe adverse pour que le match du 6 juin se joue ici car nous avions un plan B, celui de jouer à Kinshasa. Mais comme les travaux ont pris fin à temps, nous allons les informer officiellement et les inviter à venir jouer chez nous”, s’est réjoui Hugues Ngouélondélé, le ministre des Sports

Dans le groupe E des éliminatoires du Mondial 2026, le Congo est actuellement lanterne rouge sans le moindre point après les deux premières journées (mais un seul match joué en raison du forfait de l’Erythrée), les poulains d’Isaac Ngata doivent l’emporter face au Niger, puis ensuite devant les Lions de l’Atlas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button