À Washington, le Maroc présente son expérience dans l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.

 

L’ambassadeur du Maroc aux États-Unis, Youssef Amrani, a participé lundi à Washington à une réunion présidée par la sous-secrétaire d’État américaine chargée du contrôle des armements et des affaires de sécurité internationale, Bonnie Jenkins, qui a abordé le dialogue durable sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, des sciences et des technologies.

Lors de cette réunion, qui s’est tenue au siège du Département d’État américain, M. Amrani a salué les efforts déployés dans le cadre de l’initiative « Dialogue durable sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, des sciences et des technologies », considérée comme « une plateforme importante et un partenaire précieux » dans le domaine de la coopération scientifique et technologique dans divers secteurs clés, notamment l’eau, l’environnement, l’alimentation et la santé.

Il a expliqué que les objectifs de cette initiative sont en adéquation avec les priorités nationales du Maroc contenues dans le nouveau modèle de développement, ainsi qu’avec les engagements du Royaume en matière d’objectifs de développement durable.

Dans ce contexte, l’ambassadeur a rappelé que le Maroc s’engage activement dans les activités du dialogue durable sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, des sciences et des technologies, notamment à travers ses agences spécialisées, telles que le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires et l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR).

M. Amrani a souligné que, depuis son adhésion à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en 1957, le Maroc a intégré les technologies nucléaires à des fins pacifiques dans divers secteurs, bénéficiant ainsi de la coopération et du soutien importants de l’AIEA, notamment à travers des formations, des expertises et l’acquisition d’équipements de pointe.

Il a également évoqué la reconnaissance dont bénéficient l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires aux niveaux régional et continental, en tant que centres d’excellence pour le renforcement des capacités, la formation et le soutien technique, ainsi que pour la promotion des réglementations pertinentes.

L’ambassadeur a mis en lumière l’accompagnement du Maroc aux pays africains dans ce domaine, exprimant la volonté du Royaume de développer des initiatives de coopération trilatérale et multilatérale, incluant l’initiative du dialogue durable sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, des sciences et des technologies, l’AIEA et les États membres intéressés.

Il a affirmé que ces partenariats pourraient contribuer au développement des connaissances et des compétences dans ce domaine important à travers toute l’Afrique.

L’initiative « Dialogue durable sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, des sciences et des technologies » vise à soutenir le progrès et le droit de chacun à bénéficier des avantages des utilisations pacifiques de la technologie nucléaire, comme le stipule le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

Cette initiative aspire également à créer une plateforme collaborative pour mieux identifier les domaines où l’utilisation de la technologie nucléaire a un impact majeur, dans le cadre de la réalisation des objectifs de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button