Wahbi envisage de créer le poste de « médiateur » pour résoudre les conflits entre les parties en litige.

 

Le ministre de la Justice, Abdellatif Wahbi, a révélé l’intention de son ministère de créer le poste de « médiateur » pour la conciliation entre les parties en litige.

Lors de son intervention à la réunion de discussion détaillée de la procédure civile devant la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’homme, ce mardi, Wahbi a déclaré que cette fonction, qui devrait permettre la création de 20 000 à 40 000 emplois, vise à la médiation dans les conflits de mariage, de divorce, de travail et de litiges civils.

Wahbi a ajouté que son ministère travaillera à la préparation d’un projet de loi pour la création du poste de médiateur et le soumettra au parlement pour discussion, en insistant sur le fait que « nous gagnerons beaucoup de dossiers grâce à la médiation ».

Le ministre a évoqué le concept de « justice restauratrice » dans la nouvelle version du code pénal, en expliquant que « lorsque deux personnes sont en conflit et se réconcilient, elles sont néanmoins condamnées lorsqu’elles vont au tribunal car l’action publique est indépendante de l’action civile », en soulignant que l’objectif est de faire tomber l’action publique en cas de désistement de l’une des parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button