Rapport : 6 enfants travailleurs sur 10 effectuent des travaux dangereux.

 

Le Haut-Commissariat au Plan a indiqué que le nombre d’enfants travailleurs a continué de diminuer en 2023, enregistrant une baisse de 13,4 % par rapport à 2022 et de 55,5 % par rapport à 2017.

Dans une note d’information publiée à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le Haut-Commissariat a précisé que, durant l’année 2023, parmi les 7.775.000 enfants âgés de 7 à 17 ans, le nombre d’enfants actifs occupés au Maroc s’élève à 110.000, soit 1,4 % de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge.

La même source a précisé que ce taux est de 2,8 % en milieu rural (88.000 enfants) contre 0,5 % en milieu urbain (22.000 enfants).

Le phénomène des enfants travailleurs est plus répandu parmi les garçons que parmi les filles et est souvent lié à l’abandon scolaire.

Ainsi, 85,6 % des enfants travailleurs sont des garçons, 91,5 % d’entre eux appartiennent à la tranche d’âge de 15 à 17 ans, et 79,9 % vivent en milieu rural. En outre, 8,6 % des enfants travaillent parallèlement à leur scolarisation, 89,1 % ont quitté l’école, tandis que 2,3 % d’entre eux n’ont jamais été scolarisés.

Le phénomène des enfants travailleurs est concentré dans certains secteurs économiques, avec des différences selon le milieu de résidence. Ainsi, en milieu rural, 74,1 % d’entre eux travaillent dans le secteur de l’“agriculture, forêt et pêche”. En milieu urbain, les secteurs des “services” (51 %) et de l’“industrie” (28,1 %) sont les principaux employeurs d’enfants.

Près de six enfants travailleurs sur dix en milieu rural (60,8 %) travaillent comme aides familiaux. En milieu urbain, 56,9 % travaillent comme salariés, 28,6 % comme apprentis et 14 % comme aides familiaux.

Près de six enfants travailleurs sur dix (63,3 %) effectuent des travaux dangereux (69.000 enfants), soit 0,9 % de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge.

Parmi les enfants qui exercent ce type de travaux, 74 % vivent en milieu rural, 91,2 % sont des garçons et 87,9 % sont âgés de 15 à 17 ans.

Les enfants travaillant dans le secteur du “bâtiment et travaux publics” sont les plus exposés aux risques, avec un taux de 80,8 %. Ce taux est de 79,3 % dans le secteur de l’“industrie”, 77,7 % dans le secteur des “services” et 53 % dans le secteur de l’“agriculture, forêt et pêche”.

Le monde célèbre le 12 juin 2024 la Journée mondiale contre le travail des enfants, une occasion importante pour sensibiliser à ce phénomène et œuvrer à son éradication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button