La majorité des familles marocaines attendent « la dernière minute » pour acheter le mouton au meilleur prix.

« Le marché est là, mais les acheteurs sont rares », commente l’un des vendeurs à « Rahba Mediouna », un marché spécialement créé pour rapprocher les moutons de l’Aïd des habitants de Casablanca et des villes avoisinantes.

Une activité intense des citoyens, seuls ou en groupes, un troupeau de diverses races, y compris des étrangères importées, mais « les ventes sont faibles » selon la plupart des éleveurs exposant leur bétail dans ce marché saisonnier.

Concernant la raison, bien que l’Aïd al-Adha soit dans quelques jours, certains éleveurs affirment que la majorité des familles marocaines attendent les deux derniers jours pour acheter le mouton, croyant que les prix vont baisser.

Cependant, un vendeur insiste sur le fait que le contraire se produira dans les deux derniers jours, car l’offre et la demande sont les principaux déterminants des prix de vente. Comme la demande augmentera à la « dernière minute », l’offre diminuera et, par conséquent, les prix connaîtront une forte hausse.

Un éleveur ajoute : « Celui qui veut de la qualité doit s’y prendre à l’avance. Ceux qui attendent que le prix baisse le dernier jour ne trouveront que les restes du marché et les paieront à un prix élevé », ajoutant que les rumeurs selon lesquelles les éleveurs seront contraints de vendre leur troupeau à n’importe quel prix avant l’Aïd sont infondées et que ces fausses informations exposeront les citoyens à des spéculations sur les prix et ils risquent de ne pas trouver ce qu’ils recherchent, notamment en termes de qualité.

Certains éleveurs ont donné l’exemple des deux dernières années, où l’un d’eux a déclaré : « Chaque année, on entend la même histoire. L’année dernière et celle d’avant, ils disaient que le prix baisserait le dernier jour, mais finalement les citoyens ne trouvaient pas de mouton pour l’Aïd et les prix avaient doublé. Certains cherchaient encore un mouton jusqu’à minuit la veille de l’Aïd ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button