Hilal met la communauté internationale en garde contre les intentions malveillantes de l’Algérie envers le Maroc.

 

Exerçant son droit de réponse à deux reprises suite aux propos mensongers de l’ambassadeur algérien auprès des Nations Unies, Amar Bendjama, lors des travaux du Comité des 24, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a mis en garde l’organisation onusienne, la communauté internationale et le peuple algérien contre les intentions malveillantes du régime algérien à l’encontre du Maroc et de ses intérêts supérieurs.

Dans ce cadre, l’ambassadeur Hilale a déclaré que l’Algérie, ayant épuisé tous ses partisans et complices, a fait venir à la réunion du Comité des 24 trois personnes qui ont trahi leur pays, les présentant comme des « pétitionnaires », non pas pour parler du Sahara marocain, mais pour inciter à la violence et attaquer les institutions sacrées du Royaume. « Ce qui s’est passé lors de cette session est inacceptable. Je demande donc à ce comité et au peuple algérien d’être témoins de ce qui se passe », a-t-il ajouté.

Le diplomate marocain a affirmé que « le gouvernement algérien a amené à New York une bande de mercenaires, les a financés, acheté leurs billets d’avion et pris en charge leurs frais de séjour dans des hôtels pour attaquer les institutions du Royaume. Le Maroc, une ancienne nation avec une monarchie de cinq siècles, ne fera jamais venir des Algériens pour attaquer l’État algérien et ses institutions », soulignant que « le fait de faire venir ces trois criminels est en soi l’échec de l’Algérie et de son projet séparatiste ».

M. Hilale a expliqué que l’Algérie ne trouve plus de soutien à ses fausses thèses concernant le Sahara marocain, c’est pourquoi elle a fait venir trois Marocains pour attaquer leur propre pays. « Ce sont des traîtres et il est honteux que le gouvernement algérien ait recours à de telles pratiques », a-t-il souligné, mettant en avant que « le Maroc est un pays de principes et de valeurs, une nation avec une civilisation ancienne. Le Maroc n’attaquera jamais les institutions algériennes ni les hommes d’État algériens, et ne paiera jamais un Algérien pour venir attaquer les fondements de l’État algérien ».

Face à un public étonné par les manœuvres viles de l’Algérie, le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a souligné que « l’Algérie a dépensé des milliards de dollars pour ses mercenaires du +polisario+. Et maintenant, elle dépense également des millions de dollars pour séduire une poignée d’inconnus. C’est regrettable. J’appelle cette assemblée des Nations Unies et la communauté internationale, en particulier le peuple algérien, à se rendre compte de la manière dont leur argent est dépensé ».

Il a affirmé que « pendant que le peuple algérien fait la queue pour acheter de la farine, du lait, des bananes et d’autres produits, le gouvernement algérien distribue de l’argent à des mercenaires qu’il loge dans des hôtels cinq étoiles à New York, dont le seul but est de calomnier le Maroc ».

Devant le silence embarrassant de l’ambassadeur algérien et son incapacité à répondre à ces accusations, l’ambassadeur Hilale a exprimé sa déception envers son homologue algérien, le questionnant et lui présentant des faits réels et choquants survenus lors de cette session, tandis que le diplomate algérien essayait de les ignorer, comme à son habitude.

M. Hilale, s’appuyant sur des preuves, a ajouté « à la fin de cette session, mon frère l’ambassadeur algérien a quitté la salle pour saluer les trois criminels et les féliciter publiquement en leur disant qu’ils avaient bien agi ».

M. Hilale a fermement dénoncé « voilà comment fonctionne la diplomatie algérienne, voilà ce que fait la mission algérienne auprès des Nations Unies. Ils font venir des agents, des traîtres et des mercenaires. L’ambassadeur algérien ne ressent aucune honte pour ses actions provocatrices, les saluant et les félicitant publiquement. Quelle infamie pour ce pays voisin ».

En réponse aux déclarations de l’ambassadeur algérien concernant les droits de l’homme, l’ambassadeur du Maroc a réfuté ses mensonges, expliquant qu’il suffit de contacter le Haut-Commissariat aux droits de l’homme pour se renseigner sur l’invitation ouverte que le Maroc a adressée à 12 titulaires de mandats de procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme pour visiter le Royaume, y compris son Sahara. Il a ajouté que l’Algérie, qui prétend à New York que les camps de Tindouf sont ouverts à tous, devrait en informer le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à Genève.

« Je souhaite que l’ambassadeur algérien nous présente ces invitations adressées aux procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Le Maroc, pour sa part, est prêt à tout moment à révéler les invitations envoyées aux 12 titulaires de mandats dans le cadre des procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur Hilale a conclu en disant « il serait préférable que l’ambassadeur algérien se préoccupe des droits du peuple algérien opprimé, en particulier des Kabyles qui languissent dans les prisons algériennes depuis des années ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button