VERS LE CHANGEMENT DE NOM DU FRONT NATIONAL.MARIE LE PEN RÉAGIT…

Marine Le Pen a plaidé dimanche dans l’Orne, terre de conquête pour sa formation, en faveur d’un changement de nom du Front National qui incarnerait sa refondation, mais quitter l’appellation historique ne fait pas l’unanimité parmi les militants. »Si nous changeons le Front National, alors il faut aussi changer l’appellation » portée par le parti depuis sa création en 1972, a défendu Marine Le Pen lors d’une conférence de presse à Alençon, puis devant quelques centaines de militants réunis à Essay.A la huitième étape de sa tournée de 12 rencontres avec les militants, l’ancienne candidate, en quête de rebond depuis son échec face à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, a plaidé que le FN devait se rebaptiser pour mieux incarner un parti « de gouvernement », citant en exemple les Partis d’Extrême Droite arrivés au pouvoir en Pologne, Hongrie ou Autriche.Une nouvelle appellation donnerait aussi une capacité accrue de nouer des alliances, comme lors de la présidentielle avec Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), a-t-elle défendu.Le changement de nom fait partie du questionnaire envoyé aux 51.000 adhérents à jour de cotisation et la tendance à ce stade du dépouillement serait favorable au « oui », selon elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button