Hausse des prix et Aid Al Adha

HIBAPRESS-RABAT

Dans les conditions actuelles de sécheresse et de hausse des prix, de nombreux citoyens se sont posés la question sur les prix au moment ou le gouvernement a autorisé l’importation de 600.000 ovins afin d’alimenter le marché du cheptel des ovins pour cette année

Les viandes rouges ont connu une hausse de prix depuis déjà quelques années. A l’approche de Aid Al Adha, de nombreux citoyens se sont donc posé la question sur les prix des ovins pour cette année.

La hausse des prix des intrants est universelle, car elle touche pratiquement tous les pays. Une bonne partie de l’alimentation de bétail est importée, et particulièrement le maïs et le soja, sachant que nous sommes dépendants des aléas du marché international, tout aussi bien de la clémence du ciel.

Le gouvernement a pris certaines mesures afin de faire face à ce fléau. Il s’agit notamment de la subvention allouée pour soutenir le prix de l’orge et de la subvention de 500 DH par ovin afin d’encourager l’importation. Il a aussi décidé d’autoriser l’importation de 300.000 têtes d’ovins qu’il a ramenée, il y a quelques jours, à 600.000 têtes, puisque l’importation pourrait même être étendue à 1 million de têtes, permettant ainsi d’alimenter le marché, à l’occasion d’Aid Al Adha, bien que la sécheresse que le Maroc vit depuis six ans a fortement impacté ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button